Alban Bensa

La fin de l'exotisme : essais d'anthropologie critique

Anacharsis

Toulouse, 2006

bibliothèque insulaire

   

parutions 2006
La fin de l'exotisme : essais d'anthropologie critique / Alban Bensa. - Toulouse : Anacharsis, 2006. - 368 p. ; 20 cm.
ISBN 2-914777-24-8

NOTE DE L'ÉDITEUR : Les essais rassemblés dans cet ouvrage balisent et condensent une vingtaine d'années d'enquêtes ethnologiques, de réflexions et de lectures au cours desquelles Alban Bensa, spécialiste du monde kanak, a élargi progressivement son champ d'investigation pour interroger les fondements et les pratiques de l'anthropologie. Fort d'une expérience à la fois scientifique et politique très singulière, il a élaboré une pensée théorique originale, dont on pourra désormais, pour la première fois, apprécier la portée dans ce recueil de textes remodelés, mis à jour, et enrichis d'essais inédits.

L'anthropologie traditionnelle postule l'existence de communautés radicalement différentes (autrefois « primitives », jadis « sauvages », et aujourd'hui « premières ») et subjuguées par une structure préexistante (voire immémoriale), un postulat qui rendrait à soi seul l'enquête ethnologique et la réflexion anthropologique possibles. Alban Bensa teste la pertinence de cet axiome en interrogeant tour à tour les grandes thématiques du discours anthropologique autour de quelques notions essentielles. Adoptant une position critique, sinon parfois provocante, il s'interroge sur le contexte de la construction de l'objet anthropologique, aussi bien que sur ce que rend possible une interprétation circonstanciée, et non plus a priori, des mythes et des récits, « matière première », s'il en est, du travail ethnologique. De même, les usages du temps sont explorés non seulement par la mise en question de l'idée préconçue du « temps des autres », mais aussi par une réflexion approfondie sur les pratiques et principes de la muséographie contemporaine — réflexion encore d'actualité si l'on songe au débat autour de l'ouverture prochaine du Musée des Arts Premiers. Il en va de même dans ses interrogations sur la question de l'individu et de sa place en société, de ses sentiments, goûts et envies, que l'on réduit trop souvent encore à une nécessité « traditionnelle » qui commanderait souverainement aux modalités de son existence.

Ces mises en perspectives sont menées jusqu'à leur terme dans une série d'essais sur les pratiques, changeantes et diverses, de l'ethnologie, dont Alban Bensa a pu expérimenter les implications, depuis sa participation, avec l'architecte Renzo Piano, à la conception du Centre Jean-Marie Tjibaou à Nouméa, jusqu'à ses prises de positions résolues pour l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie aux côté des Kanaks. En accusant ainsi le trait, au cours de son parcours de recherche, de la question de la contextualisation, de l'énociation, du devenir et du singulier dans l'anthropologie, Alban Bensa propose un décalement de la notion d'altérité, une approche novatrice de la différence qui le conduit à concevoir véritablement, loin de la fossilisation des cultures, la fin de l'exotisme d'antan.

ANDRÉ-MARCEL D'ANS : [...]

Ce n'est pas en imprécateur isolé qu'Alban Bensa s'élève contre “ [la] réticence ancestrale à prendre en considération la seule réalité (...), moyennant le recours à un principe extérieur à la réalité elle-même ” déplorée par Clément Rosset. Aux normativistes qui ne peuvent raisonner le social sans recourir à des régulations venues de l'extérieur, Bensa oppose d'entrée l'irrévocable sentence de Jean Bazin, son regretté compère : “ Une règle n'est cause de rien ”. Nombreux sont au surplus les auteurs sous l'autorité de qui sa démarche se range : Wittgenstein en général ; Bourdieu aussi, très fréquemment cité ; et surtout Gregory Bateson, ce pionnier de l'anthropologie américaine qui, aux antipodes d'un Durkheim obsédé par la volonté de définir la Société en tant qu'instance souveraine régissant les actions des hommes, “ loin de réduire l'individu à n'être que l'exécutant obéissant de l'ordre social ”, s'est inlassablement attelé à reconnaître en lui “ un acteur riche d'expressions affectives et intellectuelles ”. À ce titre, Bateson apparaît en effet comme étant le meilleur parrain possible dont puisse se réclamer le projet d'Alban Bensa de ramener l'anthropologie dans le champ du politique, s'attachant à saisir les faits comme des actes, et à définir le social en tant que champ d'interactions où sans cesse s'élaborent des significations nullement préconçues, mais toujours historiques.

La Quinzaine littéraire, 926, 1-15 juillet 2006

SOMMAIRE

Avant-Propos

Première partie : Retour au réel

  • Chapitre I : L'anthropologie à l'épreuve de l'histoire
  • Chapitre II : Actes de paroles. Dialogue anthropologique
  • Chapitre III : La raison graphique
  • Chapitre IV : De la culture et du mythe comme artefacts

Deuxième partie : Pratiques et fabriques du temps

  • Chapitre V : La fin des mondes ou le cénotaphe des cultures
  • Chapitre VI : Images et usages su temps
  • Chapitre VII : Les sciences sociales face à l'évènement
  • Chapitre VIII : Paroles et mémoires. À propos du Centre Tjibaou de Nouméa

Troisième partie : Logiques de l'acteur

  • Chapitre IX : Mauss dans la tradition durkheimienne, de l'individu à la personne
  • Chapitre X : Sociologie et histoire des sentiments
  • Chapitre XI : Individu, structure, immanence. Grégory Bateson et l'École française de sociologie
  • Chapitre XII : Les individus, les musées et l'histoire

Quatrième partie : Pratiques ethnologiques

  • Chapitre XIII : De la relation ethnographique à la recherche de la juste distance
  • Chapitres XIV : Une ethnologie mimétique
  • Chapitre XV : L'ethnologue et l'architecte

Épilogue

Ouvrages cités, Sources

  • « La fin de l'exotisme : essais d'anthropologie critique », Toulouse : Anacharsis, 2016

mise-à-jour : 19 avril 2017
Alban Bensa,
“ Négocier pour préparer une décolonisation véritable en Nouvelle-Calédonie ”,
Le Monde,
11 septembre 2020
Alban Bensa : La fin de l'exotisme
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX