Julien Blanc-Gras

Paradis (avant liquidation)

Au Diable vauvert

Vauvert, 2013
bibliothèque insulaire
              
parutions 2013
Paradis (avant liquidation) / Julien Blanc-Gras. - Vauvert : Au Diable vauvert, 2013. - 251 p. ; 20 cm.
ISBN 978-2-84626-500-3
Indépendante depuis 1979, la République des Kiribati — hier îles Gilbert — compte une trentaine d'atolls (et une île « haute », Banaba), dispersées en trois archipels au cœur du Pacifique à proximité de l'équateur. Peu élevées au dessus du niveau de la mer, les îles Kiribati sont directement et rudement exposées au risque de submersion.

C'est cette menace que Julien Blanc-Gras a souhaité évaluer ; son enquête est éloquente. En effet les atolls culminent à peine à deux ou trois mètres d'altitude (p. 33) : l'impact du réchauffement climatique sur l'océan est perceptible quotidiennement, obligeant la population à d'incessants et pourtant dérisoires efforts pour consolider de maigres endiguements, quand ce n'est pas pour déplacer et reconstruire de frêles habitations.

Une pesante tristesse émane de ce séjour au cœur d'un paradis d'où tout espoir semble banni. D'autant plus que, comme l'auteur ne tarde pas à le découvrir, le risque de submersion n'est que le plus visible des maux qui frappent l'archipel. Il faut encore compter avec la surpopulation, le manque de ressources naturelles, l'isolement géographique, une situation sanitaire dangereusement précaire … et une communauté internationale qui brille par son indifférence — à l'exception notoire du Timor-Oriental : « On ne va tout de même pas laisser des êtres humains couler sans rien faire. Qu'est-ce que ça nous dirait sur l'humanité ? » (José Ramos Horta, cité p. 208).
EXTRAITS    L'érosion, les îles qui disparaissent, les maisons détruites par les inondations et les villages déplacés, tout cela est déjà bien préoccupant. Ce n'est pourtant que la surface du problème.

   L'infiltration de l'eau marine affecte les rares cultures. Les racines des cocotiers sont attaquées. On peut le voir dans les environs de Tebikenikora et ailleurs : l'arbre mort fait partie du paysage. Or le cocotier (Cocos nucifera) est ici plus qu'un arbre. C'est la base de l'alimentation, le cœur traditionnel de l'économie, un emblème culturel.

   Pire, les réserves d'eau sont menacées. Tout le monde est d'accord, l'urgence est là. La salinité atteint les puits, déjà menacés par les pollutions diverses. Huiles de moteur, carburants, déjections humaines ou porcines, tout finit dans les maigres lentilles d'eau douce, qui deviennent imbuvables.

pp. 110-111
   Le corps médical doit faire face aux maladies et infections liées aux eaux insalubres. Aux hépatites causées par l'alcool. Aux poumons endommagés par le tabagisme compulsif. Aux problèmes cutanés et aux attaques dues aux overdoses de kava — l'antidépresseur local. Aux éléphantiasis et à la dengue. Un tiers de la population est diabétique, du fait des habitudes alimentaires déplorables ; les amputations sont fréquentes (…). On compte une cinquantaine de naissances hebdomadaires et beaucoup de parturientes meurent en couches.

   Une bonne nouvelle ? Il n'y a pas de malaria.

   Une mauvaise ? Il y a un pavillon pour les lépreux.

   Il n'y a pas de médecin spécialisé pour le HIV. Il y a des capotes.

   Il y a une section psychiatrique. Il n'y a pas de psychiatre. L'idée même de psychanalyse est risible, c'est un luxe qu'on ne peut se permettre quand le seul défibrillateur du pays est cassé.

pp. 203-204
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Paradis (avant liquidation) », Paris : Librairie générale française (Le Livre de poche, 33412), 2014
  • Alice Piciocchi et Andrea Angeli, « Kiribati, chronique illustrée d'un archipel perdu », Arles : Ed. du Rouergue, 2018

mise-à-jour : 29 novembre 2018
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX