Eugène Dabit

L'île

Gallimard - L'Imaginaire, 628

Paris, 2012
bibliothèque insulaire
   
Méditerranée

Baléares

parutions 2012

L'île / Eugène Dabit. - Paris : Gallimard, 2012. - 187 p. ; 19 cm. - (L'Imaginaire, 628).
ISBN 978-2-07-013757-2
« Les gars, restez dans votre île, c'est mon dernier conseil, et le meilleur de tous ! »
    
Les compagnons de l'Andromède, p. 104

Les trois nouvelles 1 du recueil sont autant de scènes de vie à Minorque au début des années trente, alors que frappe la « crise dans le monde capitaliste » (p. 57). L'île n'est pas épargnée ; pêcheurs, petits agriculteurs, artisans de la chaussure sont directement touchés alors que certains, dans la bourgeoisie, trouvent encore l'occasion de nouvelles affaires. Sympathisant du monde ouvrier et proche de la mouvance communiste, Eugène Dabit 2 porte un regard précis, vif et fraternel sur un groupe de pêcheurs, appauvris mais encore libres — « hélas, le temps viendrait où leur indépendance serait menacée » (p. 70).

Sous cet éclairage crépusculaire, l'île reste séduisante aussi rudes qu'y soient les conditions de travail. C'est le meilleur des lieux de vie pour qui en connait et respecte les richesses naturelles. Il suffit de comparer avec le continent : là-bas, les travailleurs « ne voient que des murs » (p. 65), ici, on respire « un air salé, venu de loin, qui remet du bien-être dans la poitrine » (p. 66). A mesurer la fragilité de cet écart, on pressent un risque latent.

D'autant plus qu'existe, de temps immémoriaux, un mal plus insidieux, lové au cœur de l'île : la discorde qui oppose — travailleurs et possédants bien sûr, gens de mer et gens de terre, côte nord et côte sud. Mais pour les pêcheurs, une embellie passagère reste une promesse : « durant l'après-midi le ciel s'était éclairci, un bon vent soufflait, et demain on espérait pouvoir sortir et étrenner le filet neuf » (p. 187).

A la mort d'Eugène Dabit (le 21 août 1936, en URSS où il accompagnait André Gide), Minorque est la seule île des Baléares à échapper au contrôle des milices franquistes, une situation qui durera jusqu'en février 1939.
1.Les compagnons de l'Andromède, Un matin de pêche, Les deux Marie.
2.Eugène Dabit (1898-1936) est surtout connu aujourd'hui pour son roman L'hôtel du Nord, publié en 1929 à compte d'auteur et adapté au cinéma par Marcel Carné. Il appréciait Minorque pour y avoir séjourné plusieurs étés : « Cette île, nue, pauvre, peu fréquentée des touristes, convient à mon bonheur » — Journal intime (1928-1936).
EXTRAIT    Lorsque pépé Anton' s'était échauffé, il ne pensait plus que les gars l'écoutaient, que sur le chemin des curieux s'attroupaient — ils se faisaient rares les joueurs de guitare, et, de tous, le pépé en grattait le mieux. Il jouait pour lui seul, comme souvent les jours de cafard ou les jours de joie. C'était leur île, au beau milieu de la Méditerranée, qu'il glorifiait ; la mer avec ses vagues mugissantes, les orages, le vent, qu'il avait au fond de sa gorge, au bout de ses doigts. Son passé lui remontait aux lèvres, celui des autres pêcheurs et du grand'père Anton', l'ancêtre. Il les évoquait tous, il inventait des paroles, avec amour il racontait leurs pêches. Il chantait l'hiver, lorsque les oiseaux du continent envahissent l'île, la venue du printemps, l'été sur les plages désertes ou sur les flots scintillants … les nuits, les jours. Aux compagnons de l'Andromède il jetait ces richesses à la tête. Pour partager avec eux. Et aussi parce que descendait le crépuscule qui fait s'abandonner les hommes à leur tristesse, leurs amours, leurs rêves.

Les compagnons de l'Andromède, p. 68
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « L'île », Paris : Gallimard, 1934 ; Paris : Les Éd. de Paris - Max Chaleil, 2009
  • « Journal intime (1928-1936) », Paris : Gallimard, 1939 ; Gallimard, 1989 (nouv. éd. revue et augmentée)
  • Marc Bernard, « Dabit en visite », in A hauteur d'homme : portraits, éd. établie et présentée par Stéphane Bonnefoi, Bordeaux : Finitude, 2007 [extrait en téléchargement sur le site de l'éditeur]
  • Carme Figuerola, « Fragments des Baléares : l'île d'Eugène Dabit », in Diana Cooper-Richet et Carlota Vicens-Pujol (dir.), De l'île réelle à l'île fantasmée : voyages, littérature(s) et insularité (XVIIe-XXe siècles), Paris : Nouveau monde, 2012

mise-à-jour : 31 octobre 2012
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX