Fahoudine Ahamada-M'zé

La secte de la virginité

Kwanzaa éditions

Saint Michel-l'Observatoire, 2007
bibliothèque insulaire
   
des femmes et des îles

parutions 2007

La secte de la virginité / Fahoudine Ahamada-M'zé. - Saint Michel-l'Observatoire : Kwanzaa éd., 2007. - 119 p. ; 19 cm. - (Bandeau noir).
ISBN 978-2-916917-00-9
9ème édition du Prix du Livre Insulaire : Ouessant 2007
livre en compétition

NOTE DE L'ÉDITEUR
: La Secte de la Virginité relate l’histoire d’une femme : femme à venir sous les traits de Ndjazi, femme avortée sous le caractère de la Toute-petite-fille, femme incertaine sous les balbutiements d’Anissa, femme à libérer sous la hargne de Loudi, à moins que tous ces personnages ne soient qu’une seule et même femme : l’adolescente comorienne.
L’auteur nous offre un voyage passionnant à travers la société comorienne, un récit tantôt poignant, tantôt surprenant voire déroutant. Il cherche, au risque de déranger, à briser de nombreux tabous. Ainsi en parlant des recoins sombres que toute société s’attache à feindre d’ignorer, il veut contribuer à sa manière à y ramener un peu de lumière. Loin de lui toute prétention, il alerte, il crie au danger, un danger que nombreux ont déjà croisé.
AFRICULTURES, 23 novembre 2007 : […]

[Fahoudine Ahamada-M'zé] affirme que le sexe ravagé des jeunes filles en fleur n'est que le miroir déformé d'une société malade d'elle-même, qui croule sous le poids de sa tradition. D'un bout à l'autre de sa chaîne d'existence, les femmes dont il parle subissent le choc des décisions du groupe. Une femme (« la Comorienne ») à destinée rompue, et ce, bien avant sa naissance, dans la mesure où les astres se chargent de déterminer son avenir sur l'autel du machisme insulaire. Fille d'une communauté sacralisant la virginité (« qui troque inexorablement une vie, une jeunesse et une vieillesse pour une goutte de sang nuptial »), fonctionnant telle une secte (« les mythes traditionnels et religieux sont là pour servir de bâton au berger fossoyeur de vagins ») et contre laquelle le poète le plus détraqué, qu'il se nomme Loudi ou Assad M. ou encore l'Araignée, ne peut rien. Un roman qui rompt avec le fatalisme des situations et l'amertume des destins.

[…]

Soeuf Elbadawi


EXTRAIT Le regret est le premier sentiment de la Comorienne face à la vie : être née fille dans une communauté où la virginité est sacrée. La calamité de voir le jour dans cette secte qui pose sur d'aussi faibles épaules l'honneur de toute une famille, qui troque inexorablement une vie, une jeunesse et une vieillesse pour une goutte de sang nuptial ; fruit mûr de ce rituel que l'homme impose afin de garder la place primordiale dans l'univers intime de la femme. Sa meilleure alliée derrière laquelle il se cache pour imposer sa surprenante domination : l'une des rares qui s'appuie directement et principalement sur ses victimes. Les mythes traditionnels et religieux sont là pour servir de bâton au berger fossoyeur de vagins. Voilà où mène la logique masculine, cette stupidité qui exige des jeunes filles vierges jusqu'au mariage. Les victimes d'hier devenues parents perpétuent la spirale, cloîtrant la fille dès seize ans.

pp. 42-43
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « L'honneur des lâches », Levallois-Perret : Éd. de la Lune, 2007
  • « La prostitution en héritage », Saint Michel-l'Observatoire : Kwanzaa éd. (à paraître)
  • « L'enfant meuble », Saint Michel-l'Observatoire : Kwanzaa éd. (à paraître)

mise-à-jour : 21 août 2007

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX