Stefan Zweig

Amok, ou Le fou de Malaisie

Stock - Bibliothèque cosmopolite

Paris, 1979
bibliothèque insulaire
   
des femmes et des îles
Amok, ou Le fou de Malaisie / Stefan Zweig ; trad. de l'allemand par Alzir Hella et Olivier Bournac ; préface de Romain Rolland. - Paris : Stock, 1979. - 187 p. ; 18 cm. - (Bibliothèque cosmopolite).
ISBN 2-234-01083-7
(…) Savez-vous ce que c'est que l'amok ?
— Amok ? … je crois me souvenir … c'est une espèce d'ivresse chez les Malais.
— C'est plus que de l'ivresse … c'est de la folie, une sorte de rage humaine,
littéralement parlant … une crise de monomanie meurtrière et insensée (…).


p. 58

Stefan Zweig rapporte le coup de folie d'un médecin occidental affecté au cœur de l'île de Java sous domination néerlandaise au début du XXe siècle. Vivant auprès des indigènes, à des heures de piste des villes où séjournent ses compatriotes, il reçoit un soir la visite d'une jeune femme blanche « qui jouait à la lady » tout en exigeant dans l'urgence une intervention délicate ; autant révolté que fasciné, il se laisse submerger par une passion destructrice.

Le récit met en scène sans pudeur l'abîme séparant colonisateurs et colonisés ; le regard porté sur les rapports entre hommes et femmes est d'une égale rigueur.

Pour qualifier la folie qui s'empare du médecin, Stefan Zweig utilise un mot d'origine malaise — « amok » ; mais, comme le note Romain Rolland dans sa préface à l'édition française, c'est bien « l'être essentiel » qui est en cause : il n'est plus question d'écart entre indigènes et occidentaux. Seuls demeurent la nature humaine, et les ravages de l'ordre colonial.
EXTRAIT Je vous ai dit déjà, il me semble, que les femmes orgueilleuses et froides en apparence ont toujours exercé leur emprise sur moi, mais maintenant il y avait, en outre, ce fait que je vivais ici depuis sept ans sans avoir eu, depuis, une femme blanche, et que je ne connaissais pas de résistance … car les filles d'ici, ces petites bêtes gracieuses et gazouillantes, tremblent de respect quand un Blanc, « un monsieur », les prend … elles deviennent toute humilité ; elles sont toujours accueillantes, toujours prêtes à servir, avec un doux sourire ressemblant à un gloussement … c'est précisément cette soumission, cette servilité, qui vous gâtent le plaisir. Vous comprenez, maintenant, quel effet renversant cela produisit sur moi lorsque, soudain, je vis arriver une femme, remplie d'orgueil et de haine, dissimulée jusqu'au bout des ongles et en même temps vibrante de mystère et chargée d'une récente passion … lorsqu'une pareille femme entre insolemment dans la cage d'un pareil homme, d'une bête humaine si isolée, si affamée, si retirée du monde … Cela, cela, je n'ai voulu vous le dire que pour que vous puissiez comprendre le reste … ce qui se produisit ensuite.

p. 51
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Der Amoklaüfer », Neue freie Presse (Wien), 4 Juni 1922, pp. 31-40
  • « Amok : Novellen einer Leidenschaft », Leipzig : Insel-Verlag, 1922
  • « Amok, ou Le fou de Malaisie » trad. par Alzir Hella et Olivier Bournac, préface de Romain Rolland, Paris : Stock, Delamain et Boutelleau, 1927
  • « Amok, ou Le fou de Malaisie » trad. par Alzir Hella et Olivier Bournac, préface de Romain Rolland, Paris : Stock (La Cosmopolite), 2002
  • « Amok » trad. par Bernard Lortholary, Paris : Gallimard (Folio classique, 5643), 2013
  • « Amok » trad. par Diane Meur, Paris : Flammarion (GF, 1508), 2013
  • « Amok » trad. par Leïla Pellissier et Corinna Gepner, Paris : Payot & Rivages (Petite bibliothèque, 918), 2013
  • « Volpone » librement adapté de Ben Jonson, Paris : Payot & Rivages (Petite bibliothèque, 979), 2014

mise-à-jour : 9 février 2015
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX