Pascale Amiot-Jouenne (dir.)

Irlande : insularité, singularité ? Actes du colloque de la Sté française d'études irlandaises, Perpignan, 2001

Presses universitaires de Perpignan - Études

Perpignan, 2001

bibliothèque insulaire

   
Irlande
parutions 2001
Irlande, insularité, singularité ? [Actes du colloque de la Sté française d'études irlandaises, Université de Perpignan, 23 et 24 mars 2001] / textes réunis et présentés par Pascale Amiot-Jouenne. - Perpignan : Presses universitaires de Perpignan, 2001. - 310 p. ; 24 cm. - (Etudes).
ISBN 2-914518-10-2
NOTE DE L'ÉDITEUR : Cet ouvrage s'est fixé pour objet d'explorer l'espace entre insularité et singularité dans le développement d'une Irlande qui, au moment même où elle paraît s'affirmer, semble partir à la dérive, telle l'île démarrée de Sebastian Barry ou l'île soluble de Fintan O'Toole, dont le dernier ouvrage porte le titre évocateur de The Ex-Isle of Erin. Vingt spécialistes présentent ici le point de vue de poètes et de romanciers, explorent cinq aspects majeurs de la question nord-irlandaise et analysent les mutations identitaires, culturelles et spirituelles d'une Irlande longtemps réduite à n'être, selon la formule lapidaire de G.B. Shaw, qu'une « île derrière une île ».

Membre de la Sté française d'études irlandaises et du Comité Consultatif de la revue Études irlandaises, Pascale Amiot-Jouenne enseigne à l'Université de Perpignan ; ses publications portent sur différents poètes et romanciers irlandais : Austin Clarke, Seamus Deane, John McGahern, Seumas O'Kelly, Oscar Wilde, …

PAGE DES LIBRAIRES (mensuel des librairies du groupe Page), n° 74, janvier-février 2002 : […]

Longtemps […] la culture irlandaise fut conditionnée par une construction identitaire fondée sur l'opposition à la culture britannique et sur un certain repli autarcique, sous l'influence conjuguée du nationalisme et du catholicisme. L'époque n'était alors guère propice à la liberté artistique, comme en témoignent la censure et l'exil de nombreux écrivains irlandais, qu'il s'agisse de James Joyce, de Samuel Beckett ou de Sean O'Casey […]. Or, à partir de 1973, la république d'Irlande prend une certaine distance vis-à-vis de ses repères traditionnels — la langue gaélique, l'Église catholique, un mode de vie rural — pour se réinventer dans un cadre européen et se démarquer du nationalisme violent qui sévit dans le Nord.

[…]

Christophe Gillisen, Maître de conférences à Paris-IV Sorbonne (UFR d'anglais)

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Les métamorphoses de " Sweeney " dans la littérature irlandaise contemporaine », Caen : Presses universitaires de Caen (Quæstionnes), 2011
  • « L'autobiographie irlandaise : voix communes, voix singulières » sous la dir. de Pascale Amiot-Jouenne, Caen : Presses universitaires de Caen, 2004

mise-à-jour : 26 mars 2013
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX