Patrick Bonnette et Emmanuel Deschamps

Guide de navigation et de tourisme de la Polynésie française

Éd. A. Barthélémy / Éd. Le Motu

Avignon et Papeete, 1999
bibliothèque insulaire

     

errances
édité à Tahiti
parutions 1999
2ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2000)
ouvrage en compétition
Guide de navigation et de tourisme de la Polynésie française / Patrick Bonnette et Emmanuel Deschamps. - Avignon : Éd. A. Barthélémy ; Papeete : Le Motu, 1999. - 284 p. : ill., cartes ; 23x23 cm.
ISBN 2-87923-107-8

NOTE DE L'ÉDITEUR : De nombreux navigateurs de tous horizons font escale en Polynésie chaque année. Au-delà de la seule navigation, ils manquent souvent des renseignements les plus élémentaires et d'informations touristiques sur ces îles si dissemblables et si riches par leur culture.

C'est ce vide que ce livre a voulu combler.

Autant qu'un guide de navigation, il s'agit d'une introduction à la vie et au tourisme en Polynésie.

[…]

Les auteurs connaissent bien ces îles : Patrick Bonnette, ancien directeur du port autonome, capitaine au long cours et animateur de voile sportive en Polynésie, y vit depuis plus de trente ans ; Emmanuel Deschamps les parcourt depuis plus de vingt ans, journaliste et photographe, il a une grande expérience du tourisme et connaît la plupart de ces archipels pour y avoir vécu ou séjourné.

EXTRAIT

LES POISSONS VOLANTS — Une fois par an, fin décembre, [Rapa] connaît un phénomène unique et insolite surnommé « mate anga » (mort certaine).

Des centaines de milliers d'exocets bleus pouvant atteindre 50 cm de long se rassemblent pendant un ou deux jours dans les baies de Rapa pour pondre. D'abord, ils tournent en rond, puis fatigués par la ponte, deviennent la proie des autres poissons.

Le mélange du lait et des œufs donne une couleur beige à la surface des eaux. Ces poissons volants, faciles à attraper pendant cette période ont une chair comestible un peu grasse.

A la fin de la ponte, ceux qui n'ont pas été victimes de prédateurs, prennent leur envol. Paraissant voler plutôt que nager car leurs bonds sont gigantesques, ils disparaissent alors au large.

p. 256

mise-à-jour : 11 septembre 2005

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX