Philippe Delisle

Histoire religieuse des Antilles et de la Guyane françaises : des chrétientés sous les Tropiques ? 1815-1911

Karthala - Mémoire d'églises

Paris, 2000
bibliothèque insulaire

    

Guadeloupe
Martinique
parutions 2000
Histoire religieuse des Antilles et de la Guyane françaises : des chrétientés sous les Tropiques ? 1815-1911 / Philippe Delisle. - Paris : Karthala, 2000. - 347 p.-[16] p. de pl. : cartes ; 24 cm. - (Mémoire d'églises).
ISBN 2-84586-085-4
NOTE DE L'ÉDITEUR : Aux Antilles et en Guyane françaises, le mouvement d'évangélisation, engagé dès les débuts de la colonisation, paraît s'accélérer au cours du XIXe sècle. Sous la monarchie de Juillet, les congrégations enseignantes lancent diverses initiatives en direction des esclaves. Mais elles doivent compter avec la toute puissance des maîtres. La suppression du travail forcé en 1848 ouvre de nouvelles perspectives. Durant les décennies qui suivent, le clergé catholique cherche à investir tous les aspects de la vie sociale.Les écoles primaires congréganistes, les confréries et les œuvres se multiplient. Les ecclésiastiques s'emploient par ailleurs à diffuser un type de piété ultramontaine, marquée par la référence au Christ souffrant et à la Vierge compatissante.

Des pôles de résistances persistent. Avant tout soucieux de rendement économique, les grands planteurs ne semblent guère disposés à épauler l'action évangélisatrice. Par ailleurs, durant les années 1880, la bourgeoisie de couleur républicaine, qui remporte d'éclatants succès sur la scène politique, déclare la guerre au cléricalisme. Mais ces refus n'expliquent pas tout. Le modèle religieux véhiculé par les ecclésiastiques subit aussi de subtiles accommodations. L'union libre semble beaucoup trop répandue pour être frappée d'opprobre. De même, dans des sociétés marquées par la peur de l'autre, les rites chrétiens sont aisément assimilés à des protections magiques. Un catholicisme « créole », qui puise aux réalités coloniales comme à la sensibilité africaine, émerge finalement.

Agrégé et docteur en histoire, Philippe Delisle est maître de conférences à l'Université Jean Moulin-Lyon III. Il a vécu cinq ans à l'île de La Réunion et a effectué plusieurs séjours aux Antilles et en Guyane.
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Philippe Delisle, « Renouveau missionnaire et société esclavagiste : la Martinique, 1815-1848 », Paris : Edisud (La France au fil des siècles), 1997
  • Philippe Delisle, « Le catholicisme en Haïti au XIXe siècle : le rêve d'une « Bretagne noire » (1860-1915) », Paris : Karthala (Christianisme contemporain), 2003
  • Philippe Delisle, « L'anticléricalisme dans la Caraïbe francophone : un article importé ? 1870-1911 », Paris : Karthala (Monde caribéen), 2005
  • Philippe Delisle, « Catholicisme, esclavage et acculturation dans la Caraïbe francophone et en Guyane au XIXe siècle », Matoury (Guyane) : Ibis rouge, 2006
  • Philippe Delisle, « Les îles de la Caraïbe : un témoignage sur la mission des esclaves en Martinique, la correspondance de François Bardy (1829-1841) », in Claire Laux (dir.), Les écritures de la mission dans l'outre-mer insulaire, Turnhout (Belgique) : Brepols, 2007
  • Philippe Delisle (dir.), « Acculturation, synchrétisme, métissage, créolisation : Amérique, Océanie XVI-XIXe siècles », Paris : Karthala (Histoire & missions chrétiennes, 5), 2008
  • Philippe Delisle (dir.), « L'anticléricalisme dans les colonies françaises sous la Troisième République », Paris : Les Indes savantes, 2009
➝ Paule Brasseur, note de lecture : Outre-mers, 2001, vol. 88/330
Laënnec Hurbon, note de lecture : Archives de sciences sociales des religions, 124 | 2003

mise-à-jour : 25 avril 2017
Philippe Delisle : Histoire religieuse des Antilles et de la Guyane française
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX