Alan Duff

Les âmes brisées, trad. de l'anglais (Nouvelle-Zélande) par Pierre Furlan

Actes Sud

Arles, 2000
bibliothèque insulaire

    

Nouvelle-Zélande
parutions 2000
Les âmes brisées / Alan Duff ; traduit de l'anglais (Nouvelle-Zélande) par Pierre Furlan. - Arles : Actes Sud, 2000. - 330 p. ; 22 cm. - (Antipodes).
2-7427-3045-1

NOTE DE L'ÉDITEUR : Au cœur des banlieues d'Auckland, là où les Maoris tentent de survivre face à l'exclusion, Alan Duff retrouve les personnages de L'âme des guerriers, trois ans plus tard.

[...]

Comme Jake, certains évoluent, mais d'autres ne cessent de replonger. Car Duff n'est pas naïf, et s'il fait preuve dans ce livre de quelque optimisme, d'une certaine confiance en l'homme, il demeure assez lucide pour désigner l'incontournable réalité de ceux qui restent à jamais des paumés.

A travers ce livre hanté par la misère et le destin tragique des minorités, Alan Duff étonne par sa capacité à décrire à la fois l'univers intérieur d'êtres brisés et leur perception d'autrui. Maître d'œuvre d'un terrible état des lieux, il met en scène, avec une indéniable acuité, l'itinéraire de ces individus perdus, souvent impuissants à atteindre les rives salvatrices de l'intégration — itinéraire malheureusement emblématique de la violence des sociétés contemporaines.

NEW ZEALAND BOOK COUNCIL : [...]

Duff's toughest, most sophisticated, complex and controlled work to date is What Becomes of the Broken Hearted ? (1996), the sequel to Once Were Warriors. The central focus here is Jake Heke, and his slow, sometimes bewildered and always painful growth into self-knowledge. Juxtaposed with that are the stories of his second son, Abe, joining the rival Black Hawks gang to get revenge for the death of Nig ; and of his second daughter, Polly, coming to understand the suicide of her older sister, Grace. Beth, the character at the heart of Once Were Warriors, is now partner of Maori welfare manager Charlie Bennett and far away from Pine Block. There is an implicit contrast between her and a new character, Gloria Jones, still stuck in Pine Block, whose resentful dreams of material wealth emotionally destroy Mulla Rota, gang member and jailbird, though inwardly another lost Maori warrior looking for meaning. Again, the white and (apparently) wealthy Trambert family serve as a symbolic opposite, but their lives are shown here also from the inside as being as complicated and troubled as anyone else's. It is not your troubles that matter, the novel suggests, but how you deal with them.

What Becomes of the Broken Hearted ? is less angry than Once Were Warriors, more mature, with a wider emotional range ; acknowledging complexity and difficulty, it recognises the lack of easy solutions but the need to keep trying. The novel uses the same technique of juxtaposed interior monologues ; their interweaving is controlled and subtle, leading to an understated yet forceful conclusion.

[...]

EXTRAIT Tu te souviens peut-être — je te l'ai raconté — qu'après l'enterrement de la fille des Heke je suis passé près du cimetière et — Ne dis pas « la fille des Heke » ; elle a un nom : Grace. D'accord, c'est juste : Grace. Bon, près de la tombe de Grace, j'ai vu un spectacle assez émouvant, celui d'un jeune homme avec une coiffure brousailleuse à la rasta qui s'avançait en titubant vers la tombe. J'étais garé au bord de la route, et il y avait deux fossoyeurs figés dans une sorte de pose, en train de manger leur déjeuner. Ce gosse éperdu de douleur, cet adolescent qui semblait sortir de la jungle, est tombé à genoux comme s'il jouait un rôle tragique dans un mélodrame, et … et il s'est mis à hurler comme un chien inconsolable en direction du … bon, dans ce cas précis, d'un ciel plutôt gris. Un spectacle inoubliable. Ça m'a fait venir les larmes aux yeux. Toi, Gordon, les larmes aux yeux ? En levant son sourcil vers lui, comme elle avait coutume de le faire. Mais au moins ils communiquaient, et c'était, par hasard, grâce au père de ce personnage tragique qu'était Grace Heke.

p. 305 — rééd. Actes sud (Babel), 2006.
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « What becomes of the broken hearted ? », Auckland : Vintage, 1996
  • « Les âmes brisées » trad. par Pierre Furlan, Arles : Actes Sud (Babel, 778), 2006
     
  • « Once were warriors », Auckland : Tandem, 1990 ; « L'âme des guerriers », Arles : Actes Sud (Antipodes), 1996 ; Actes Sud (Babel, 536), 2002
  • « One night out stealing », Auckland : Tandem, 1991 ; « Nuit de casse », Arles : Actes Sud (Antipodes), 1997
  • « Maori : the crisis and the challenge », Auckland : Harper Collins, 1993
  • « State ward », Auckland : Vintage, 1994
  • « Both sides of the moon », Auckland : Random house, 1998
  • « Out of the mist and steam », Auckland : Tandem, 1999
  • « Alan Duff's Maori heroes », Auckland : Random house, 2000
  • « Szabad », Auckland : Vintage, 2001
  • « Jake's long shadow » (third volume in Duff's Once Were Warriors trilogy), Auckland : Random house, 2002
  • « Les voix de la brume » essai traduit par Pierre Furlan, in Douze écrivains néozélandais, publié à l'occasion des Belles Étrangères, Paris : Sabine Wespieser, 2006
  • « Un père pour mes rêves », Arles : Actes sud, 2010 ; Actes Sud (Babel, 1251), 2014
  • « Qui chante pour Lu ? », Arles : Actes sud, 2013
  • « Danny boy », Arles : Actes Sud, 2014

mise-à-jour : 26 janvier 2015

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX