Shenaz Patel

Le portrait Chamarel

Éd. Grand Océan [mail]

Saint-Denis, 2001

bibliothèque insulaire

      

des femmes et des îles
édité dans l'océan Indien
Maurice, Rodrigues, Chagos, …
parutions 2001
Le portrait Chamarel / Shenaz Patel. - Saint-Denis (La Réunion) : Grand Océan, 2001. - 132 p. ; 19 cm. - (Le roman de l'océan Indien).
ISBN 2-912862-25-6

NOTE DE L'ÉDITEUR : Ce roman s'adresse à ceux qui aiment les histoires. Il raconte celle de Samia, orpheline qui choisit de rester au couvent où elle a grandi, îlot dans l'île, jusqu'au jour où on vient la chercher pour lui présenter sa « famille ». Autour du portrait d'un énigmatique grand-père du nom de Hussein, se dessine par touches successives un petit monde habité d'êtres solaires ou ombrageux, nourrissant rancœurs rancies ou fraîches connivences. Dans un milieu généralement perçu comme strict et bien réglé, un mystère, un secret qui ne cherche qu'à dévoiler une quête d'identité, d'appartenance ou non, une histoire de transgression dans une île-métisse qui a encore peur de l'être.

Un roman dont J.M.G. Le Clézio a relevé la « grande force littéraire » en lui attribuant une mention spéciale au Prix Jean Fanchette 1999 dont il présidait le jury.

La quête de l'énigmatique « portrait Chamarel » qui donne son titre au premier roman de Shenaz Patel ne doit occulter ni la personnalité de Samia, l'héroïne, ni les ruptures d'un parcours aux limites irrévocablement assignées par l'insularité : « je ne m'étais jamais rendu compte à quel point cette île pourtant si petite, où l'on croit connaître tout le monde, a le pouvoir de rendre invisibles ceux que certains veulent cacher, escamoter » (pp. 19-20).

Sortie du couvent où elle effectuait sa scolarité, Samia devra rompre des liens autrement contraignants pour, enfin, éprouver les risques d'une émancipation que seules borneront les limites de « cette île livrée aux flots et aux caprices des cyclones, si petite qu'il fallait prendre bien soin de délimiter son espace en s'ancrant dans une histoire, une tradition » (p. 128). 

EXTRAIT

Ils étaient arrivés. Et leur destination était une singulière construction. Ancrée au bord de la falaise surplombant cette mer magnifique qui courait vers on ne sait où, poussée par un courant aussi sourd que puissant, une maison.

Une maison petite et basse, aux murs semblant faits de terre et recouverts de coraux. Une maison aux couleurs multiples, conjuguant les teintes chaudes et profondes de terres de diverses provenances et les éclats ici et là de bouquets de corail.

Une maison chamarrée.

Tous les volets, peints de couleur ocre et terre de Sienne, étaient fermés. Du geste, Kursheed invita Samia à venir s'asseoir à côté de lui sur la petite terrasse envahie par les herbes.

— C'est ici. C'est ici qu'ils se sont aimés.
Elle l'écouta. Les yeux perdus au loin. Sans jamais l'interrompre de la voix ou du regard.

pp. 121-122

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Sensitive », Paris : L'Olivier, 2003
  • « Le silence des Chagos », Paris : L'Olivier, 2005
  • « Un monde de douceur », in Nouvelles de l'île Maurice présentées par Pierre Astier, Paris : Magellan & Cie (Miniatures), 2007
  • « Contes de l'île Maurice » ill. de Sébastien Pelon, Boulogne-Billancourt, Curepipe (île Maurice) : L'Atelier des nomades, 2014
  • « Paradis blues », La Roque-d'Anthéron : Vents d'ailleurs, 2014
  • « Le bestiaire mauricien » ill. d'Emmanuelle Tchoukriel, Paris, Curepipe (île Maurice) : L'Atelier des nomades, 2016
sur le site « île en île » : dossier Shenaz Patel

mise-à-jour : 10 septembre 2017

Prix Radio-France
du Livre de l'Océan Indien
2002


   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX