Louis Le Cunff et Stanislas Richard (R.P.)

Sein, l'île des trépassés

Éd. André Bonne

Paris, 1958
bibliothèque insulaire
   
Iroise
Sein, l'île des trépassés / Louis Le Cunff et Stanislas Richard. - Paris : André Bonne, 1958. - 212 p.-[16] p. de pl. : ill., cartes ; 19 cm.

AVANT-PROPOS DE L'ÉDITEUR : […]

Ouessant, Molène, Sein : on a beaucoup écrit sur les trois îles du bout du monde. Du bon et du mauvais. On a dit que les Insulaires étaient autrefois des pillards, des naufrageurs. Et toute une littérature continue de s'alimenter à ces sources douteuses.

Qu'en est-il exactement ? Deux hommes répondent aujourd'hui : Stanislas Richard et Louis Le Cunff, un Père Oblat [natif de Sein] et un journaliste, l'un et l'autre Bretons, l'un et l'autre familiers des choses de la mer.

Ils ont choisi, comme secteur d'investigation, l'île de Sein. Ils ont fouillé son passé, ils ont étudié sa vie présente, ils ont scruté son avenir. Et leur témoignage est celui de la vérité ; non pas cette vérité froide et austère, si chère à certains historiens, mais celle de l'amitié fervente, humaine et compréhensive.

Stanislas Richard et Louis Le Cunff vous présentent cette république maritime de Sein. S'ils l'appellent « L'Ile des Trépassés », c'est que les morts tiennent ici une place plus grande que nulle part ailleurs. Et leur ténébreuse cohorte se mêle constamment à l'assemblée des vivants.

[…]

SOMMAIRE

Avant-Propos

  1. Une Île dans la tempête
  2. Les témoins de granit
  3. Au péril de la mer
  4. Des hommes appelés Senans
  5. Goémons, palangres et casiers
  6. Les démons de la mer
  7. La légion des bons pasteurs
  8. Des vivants et des morts

Station de sauvetage de l'Île de Sein
Essai de toponymie

EXTRAIT

Qui ne se souvient […] de cette curieuse délibération des conseillers municipaux du 26 mars 1950 proclamant symboliquement l'Ile de Sein « territoire mondial », en précisant qu'ils accomplissaient ce geste « sans rien renier de leur attachement à leurs devoirs et à leurs droits à l'égard de la patrie » 1.

Ils affirmaient « que la sécurité et le bien-être des habitants sont liés à la sécurité et au bien-être de toutes les villes et de toutes les communes du monde aujourd'hui menacées de destruction par la guerre totale ». Et ils invitaient « toutes les cités et villes, grandes et petites » à suivre leur exemple ! ...

p. 117

1.Par cette décision, l'île de Sein affichait son adhésion au mouvement lancé à la fin de la guerre par le « citoyen du monde » Garry Davis (1921-2013), apôtre d'une mondialisation fraternelle, bien différente des travestissements et dérives qu'évoque le terme quelques décennies plus tard ; Cf. André Fontaine, « L'insuffisance et les limites de la mondialisation », Le Monde, 11 octobre 2005.
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Louis Le Cunff, « Feux de mer », Paris : André Bonne, 1954 ; Saint Malo : L'Ancre de marine, 1992
  • Louis Le Cunff, « Sein, l'île mystérieuse », Châteaulin : Jos Le Doaré, 1970
  • R.P. Stanislas Richard, « Enez-Sun, l'île des Trépassés », Margut (Ardennes) : Ermitage Saint Walfroy, 1974
  • R.P. Stanislas Richard, « Les démons de la mer »,  Sein : chez l'auteur, 1969
  • R.P. Stanislas Richard, « Île de Sein », Angers : Imprimerie de l'Anjou, 1954

mise-à-jour : 31 janvier 2017

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX