[Territoire des Terres Australes et Antarctiques Françaises, Commission territoriale de toponymie]

Toponymie des Terres Australes

Commission territoriale de toponymie

Paris, 1973

bibliothèque insulaire

   
Kerguelen
Toponymie des Terres Australes / Commission territoriale de toponymie, Territoire des Terres Australes et Antarctiques Françaises ; avec le concours de Mme Gracie Delépine ; préface de P. Rolland. - Paris : Commission territoriale de toponymie, 1973. - 433 p. ; 27 cm.
Fruit d'un travail rigoureux, ce document d'apparence austère est une très précieuse source d'informations géographiques et historiques sur l'archipel des Kerguelen et les îles qui lui sont administrativement associées (Crozet, Saint-Paul et Amsterdam). 1 576 toponymes sont répertoriés, dont 1 353 pour les seules Kerguelen (des îles Abbott au lac Zizi) : îles, îlots, rochers, hauts-fonds, presqu'îles, baies, caps, détroits, plages, monts, plateaux, cols, vallées, rivières, glaciers, … Chaque toponyme fait l'objet d'une fiche qui précise et détaille ses caractéristiques physiques et sa situation géographique, relate brièvement l'historique de l'appellation retenue et les circonstances de sa découverte en évoquant à l'occasion les erreurs, les confusions possibles, les noms anciens tombés en désuétude.

Au-delà de son intérêt pratique et scientifique, l'ensemble donne à voir — au sens le plus fort du terme — une terre éloignée et mal connue sauf de rares spécialistes et il évoque avec acuité deux siècles d'histoire marqués par les premiers découvreurs, puis par plusieurs générations de chasseurs et pêcheurs (phoques, baleines) et, plus récemment, par les missions scientifiques qui y séjournent régulièrement. Or si la géographie confine l'archipel aux confins du monde, l'histoire éclaire l'ouverture consécutive à la découverte : les visiteurs sont de France, d'Angleterre, des Etats-Unis d'Amérique, d'Allemagne, d'Italie … et ils introduisent aux antipodes les signes durables de leurs origines — au point, parfois, d'imposer des rectifications où se reflètent les convulsions et déchirements du reste du monde : certains des toponymes laissés par l'expédition allemande du Gauss (1902-1903) ont été corrigés après la première guerre mondiale.

Ce recensement enfin est empreint de rêve et de poésie. Chaque page consigne des rencontres, entre une terre qui semble encore proche du chaos originel et les attentes, espoirs, appréhensions de découvreurs ayant délibérément quitté les sentiers battus 1.
       
1.“ Les notices établies pour chaque toponyme s'accompagnent (…) de brefs commentaires qui éveillent la curiosité. On y apprend que les noms des Trois Grâces, Aglaé, Thalie et Euphrosine, ont été donnés aux trois lacs traversés par un cours d'eau qui prend sa source au Mont des Grâces, que le plateau du Four évoque le chenal du Four devant l'île d'Ouessant en Bretagne, que le val du Retour, le lac de la Malchance et le col du Secours sont voisins ou que les monts de l'Angle droit sont situés dans l'angle du val d'Equerre. Ainsi les îles Kerguelen, que la géographie du rêve situe sans précision superflue aux confins de l'univers connu et habitable, s'introduisent-elles comme par effraction sur un territoire balisé. Enserrées dans le minutieux maillage de ces toponymes aux consonnances familières, elles perdent en étrangeté et peuvent s'inscrire sans heurt sur le planisphère, quelque part entre la délicieuse Taïti et les sombres Encantadas de Melville. ” — “ Terra Kerguelensis Incognita ”, Matoury (Guyane) : Ibis rouge, 2002 ; Introduction, p. 11.
EXTRAITS
ILES KERGUELEN
DÉSESPOIR (Rochers du)
Région côte nord de la Presqu'île Courbet, à l'entrée de la Baie Accessible
Nom donné par les anciens chasseurs anglo-américains au 18ème-19ème siècle
Référence Carte de Nunn, 1850 (n° 9)
Explication roches très dangereuses, souvent confondues sur les cartes avec les Ilots Kent.
C'est là que sombra en 1853, le bateau américain Roswell King, capitaine Fuller. En 1874, le Challenger rencontra le capitaine Fuller qui chassait toujours dans cette région.
Anciens noms Rocks of Despair : nom original anglais
Coordonnées
géographiques
Longitude = 70° 09' 24"
Latitude = 49° 03' 59"

Altitude = 6 m


ILES KERGUELEN
LONGUE ATTENTE (Val de)
Région Sud-Est de la Péninsule Rallier du Baty entre le Mont Ch. Vélain et le Mont Léon Lutaud
Nom donné par P. Bellair, géologue en janvier 1963
Référence carte de l'IGN au 1/100 000, 1967 (n° 373) et esquisse géologique par J. Nougier publiée dans le Bulletin de la Société de Géologie 7° série, t. VIII, p. 567, 1966.
Explication en souvenir des aventures subies par une mission d'exploration géologique déposée par hélicoptère dans ce vallon et qui supporta 13 jours de violente tempête avant de pouvoir être récupérée à la quatrième tentative.
voir T.A.A.F. n° 25, 1963.
Anciens noms
Coordonnées
géographiques
Longitude = 69° 03' 19"
Latitude = 49° 38' 00"

Altitude = 


ILES KERGUELEN
YSEULT (Lac)
Région lac formé par la Grisanche
Nom donné par Polian et Rens en 1961 (cf. TAAF 23/24 page 28 et suivantes)
Référence croquis du lieutenant Bouchier, 1952, dont toponymie complétée en 1951 par Polian et Rens non édité et carte de l'IGN au 1/100 000 1967 (n° 373)
Explication Brunehilde, Tristan, Yseult, Parsifal, Lancelot, noms évoquant la légende germanique des Niebelungen, la légende celtique de Tristan et la légende bretonne de la Table ronde, donnés ici à cinq lacs voisins.
Anciens noms
Coordonnées
géographiques
Longitude = 69° 34' 42"
Latitude = 49° 22' 32"

Altitude = 
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

mise-à-jour : 27 juin 2011

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX