Angèle Jacq

Le voyage de Jabel

Éd. Ouest-France - Latitude ouest

Rennes, 1999

bibliothèque insulaire

      

des femmes et des îles
Nouvelle-Zélande

parutions 1999

1ère édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 1999)
ouvrage en compétition
Le voyage de Jabel / Angèle Jacq. - Rennes : Éd. Ouest-France, 1999. - 229 p. ; 23 cm. - (Latitude ouest).
ISBN 2-7373-2491-2

NOTE DE L'ÉDITEUR : « Songez donc ! A Kemper, autour de la boule sur son bureau, l'Aotrou lui avait indiqué de la pointe de son crayon le tracé à parcourir. Elle l'avait suivi, retenant son souffle, pour constater qu'elle ferait presque le tour du monde ! Elle, Jabel, qui n'avait jamais été à l'école et ne parlait pas le français ! »

Jabel a jusque-là usé sa vie à gratter la terre des autres. Lorsque son bon à rien et ivrogne de mari trépasse, elle découvre la liberté : celle de travailler comme elle l'entend, de dépenser son argent comme bon lui semble et, surtout, de se rendre à l'autre bout du monde, sans savoir où il se situe. C'est loin, très loin, mais là-bas, en Nouvelle-Zélande, elle a un fils, une bru et un petit-fils qui vient de naître …

❙ Fille de paysan, Angèle Jacq est née à Landudal, près de Quimper. D'abord exploitante agricole, puis représentante en produits alimentaires, employée de banque, syndicaliste et correspondante de presse, elle partage maintenant son temps entre le jardinage et l'écriture, dans son village natal.
EXTRAIT

La flamme monta, grimpa, s'éleva si haut — et la lourde fumée noire et épaisse des herbes encore humides se porta si loin — que Marie-Louise accourut, affolée, avec Jean son mari, bientôt suivis par les voisins des tenures environnantes : un incendie dévorait sûrement le penn-ti, s'étaient-ils tous dits, il fallait l'éteindre ! Jabel n'en demandait pas tant mais les remercia de leur sollicitude, et puisqu'ils étaient venus elle allait faire d'une pierre deux coups. Fêter la Saint-Jean autour du feu comme autrefois et leur conter son odyssée.

D'une fourchée à l'autre jetées dans le feu, elle se mit à raconter la Nouvel' Zéland'. Ses geysers et ses cascades, les jaillissements magiques et les chutes vertigineuses. Pour décrire leur gigantisme, Jabel enflait la voix et plantait sa fourche dans le sol pour libérer ses mains et mimer les courbes et les voltiges des eaux qui dans un endroit tombaient de la montagne et dans un autre surgissaient de la terre. Sa voix devenait presque murmure pour évoquer le mystère du sable noir qui portait le deuil de la mer dans un broché d'écume blanche. A Auckland, les mâts des navires dressés dans le port ressemblaient à une désolante forêt de décembre. Elle raconta les choses, elle raconta les gens […]

pp. 213-214

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Le voyage de Jabel », Rennes : Ouest-France, 2001 ; Saint Evarzec : Ed. du Palémon, 2004

mise-à-jour : 13 novembre 2007

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX