Didier Mauro et Emeline Raholiarisoa

Madagascar, l'île Mère

Anako

Xonrupt-Longemer, 1999

bibliothèque insulaire

   
Madagascar
parutions 1999
2ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2000)
ouvrage sélectionné
Madagascar, l'île Mère / Didier Mauro et Emeline Raholiarisoa. - Xonrupt-Longemer : Anako, 1999. - 119 p. : ill. ; 23x26 cm.
ISBN 2-907754-50-5
Salut, village rouge aux tuiles primitives
sur lesquelles, parfois, bondit le beau levant ;
vieux murs que, le matin, de leurs chansons plaintives,
les filles de l'Imerina animent en rêvant !

Rabearivelo, Stances liminaires au Poème d'Iarive — extrait cité p. 47

NOTE DE L'ÉDITEUR
: Madagascar reste une terra incognita, une nation préservée dont les médias ne parlent que lorsque la sécheresse menace de famine le grand Sud, ou bien quand les immenses nuages de criquets s'abattent sur les récoltes. La faune et la flore exceptionnelles de la quatrième île du monde commencent à intéresser l'Occident, et les lémuriens, ces espiègles primates qui ont disparu presque partout ailleurs sur notre planète deviennent des stars internationales : équipes de télévision, universitaires, primatologues venus du monde entier se succèdent en de respectueuses processions pour observer ces honorables mammifères.
Curieusement, le peuple malgache, sa culture, son histoire, sa cosmogonie demeurent largement méconnus. Pourtant, cette île continent est une terre d'exception. Venus d'Extrême-Orient et d'Afrique vers le VIe siècle, les ancêtres des Malgaches ont fondé une civilisation métisse unique au monde. La langue malgache, essentiellement asiatique, a intégré des termes et des tournures grammaticales d'origine bantoue ; la religion malgache place les ancêtres au cœur d'une cosmogonie complexe. Les valeurs éthiques, l'entraide, le fitiavana, pallient les difficultés quotidiennes qui affectent la majorité de la population.

Méconnue, aussi, l'histoire de Madagascar. Ici, en 1787, un souverain, Andrianampoinimerina, fonda les bases d'un Etat avec une administration territoriale, des lois, une armée. Dès le début du XIXe siècle, le royaume de Madagascar menait une activité diplomatique et établissait une coopération économique, culturelle et militaire avec la Grande-Bretagne. A la fin du XIXe siècle, l'économie et le commerce international étaient en pleine croissance jusqu'à ce que surviennent l'agression étrangère, la guerre, la défaite, la colonisation française.

A l'aube du XXIe siècle, après quinze siècles d'édification d'une société fortement structurée, après plus de sept décennies coloniales, bientôt un demi-siècle d'indépendance, une révolution socialiste, une réforme démocratique, quel est l'avenir de cette grande terre dont les dirigeants ambitionnent qu'elle devienne une « république humaniste écologique » et le « dragon économique de l'océan Indien » ?
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

mise-à-jour : 2 juillet 2016

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX