Evelyne Trouillot

Rosalie l'infâme

Éd. Dapper

Paris, 2003
bibliothèque insulaire
   
des femmes et des îles
Haïti
parutions 2003
5ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2003)
ouvrage en compétition
Rosalie l'infâme / Evelyne Trouillot. - Paris : Éditions Dapper, 2003. - 136 p. ; 18 cm. - (Dapper littérature).
ISBN 2-906067-88-1

NOTE DE L'ÉDITEUR : Saint-Domingue, 1750 : de nombreux cas d'empoisonnement déclenchent la terreur parmi les propriétaires de plantations. La menace vient surtout de Makandal, le meneur de « marrons », esclaves en fuite pour qui le rêve de liberté est plus fort que tout.

Lisette, née en esclavage, découvre à travers les récits de sa grand-mère Charlotte et de sa marraine, Man Augustine, la douleur de la liberté perdue, la mémoire de la traversée à bord du négrier Rosalie.

A son enfant qui va naître, Lisette décide d'offrir espoir et avenir.

Evitant le piège de l'évocation douloureuse de la cale du bateau négrier, Evelyne Trouillot déroule son récit au rythme des craintes et des désirs de son héroïne. Grâce à une langue riche mêlant violence et pudeur, ce roman éveille avec finesse les émotions du lecteur.

L'INFAMIE REVISITÉE
par Evelyne Trouillot

Ecrire Rosalie l'infâme fut pour moi une visite dans l'histoire par la petite porte, celle qu'on n'utilise pas souvent. Celle qui fait peur aux uns et aux autres parce qu'elle rappelle clairement les horreurs dont il ne faut pas trop parler. Je pensais pourtant, à l'avoir tant récitée sur les bancs de l'école, que je connaissais assez bien l'histoire d'Haïti, que ma sensibilité s'était peu à peu épuisée à l'évocation de l'esclavage. Puis j'ai commencé à me documenter pour écrire ce texte encore informe. Sans savoir vers quoi je m'aventurais.

C'est en feuilletant l'ouvage La Révolution aux Caraïbes de Cauna, Abenon et Chauleau que je suis tombée par hasard sur une référence assez brève, très éloquente dans son dépouillement : « Descourtilz cite le cas d'une sage-femme arada. Au cours de son procès, la femme dévoila un collier de corde qu'elle portait sur elle où chaque nœud représentait un des soixante-dix enfants qu'elle avait supprimés : pour enlever ces jeunes êtres à un honteux esclavage, je plongeais à l'instant de leur naissance une épingle dans leur cerveau par la fontanelle ».

Au-delà des clichés coloniaux, je voyais soudain l'être humain, l'esclave devenue femme. Par quel enfer était-elle passée pour atteindre ce point de non-retour et tuer délibérément soixante-dix nouveaux-nés ? Sous le vocable d' « esclave », entité abstraite mentionnée de façon pudique par les manuels d'histoire, des hommes et des femmes avaient existé. Des enfants, garçons et filles, avaient vécu ce système qui foule aux pieds la dignité humaine. Dans quelle démence avaient-ils sombré ? Comment avaient-ils survécu ? De quel prix avaient-ils payé leur survie ?

C'est ce défi de montrer l'esclave femme, enfant, homme, avec les sentiments et les émotions de l'être humain qui m'a poussé à continuer le voyage. Car, à certains moments, j'ai eu la douloureuse impression d'effectuer la traversée sur Rosalie l'infâme et il m'a fallu me détacher de l'horreur.

[…]

« A quoi rêve Haïti ? », Africultures, n° 58 (janvier-mars 2004), p. 51

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « The infamous Rosalie », Lincoln : University of Nebraska press, 2013
  • « La chambre interdite », Paris : L'Harmattan, 1996
  • « L'oiseau-mirage », Port-au-Prince : Haïti Solidarité Internationale, 1997
  • « Islande [suivi de] La mer entre lait et sang », Port-au-Prince : Éd. de l'île, 1998
  • « Ma maison en dentelle de bois [suivi de] Une cousine inattendue », Port-au-Prince : Ed. Mémoire, 1999
  • « Sans parapluie de retour », Port-au-Prince : Evelyne Trouillot, 2001
  • « Etat de droit et enfance en Haïti : restituer l'enfance », Port-au-Prince : Haïti Solidarité Internationale, 2001
  • « Parlez-moi d'amour », Port-au-Prince : E. Trouillot, 2002
  • « L'île de Ti Jean » accompagné d'un CD audio, Paris : Dapper, 2003
  • « Plidetwal », Port-au-Prince : Presses nationales d'Haïti (Souffle nouveau), 2005
  • « À l'ombre de l'amandier », in Hommage aux lettres d'Haïti, dossier préparé par Jean-Euphèle Milcé, La Nouvelle Revue Française, n° 576, janvier 2006
  • « Besoins primaires », in Haïti parmi les vivants, Arles : Actes Sud, Paris : Le Point, 2010
  • « La mémoire aux abois », Paris : Hoëbeke, 2010
  • « Par la fissure de mes mots », Paris : Bruno Doucey, 2014
  • Alba Pessini, « Insularité : enfermement et ouverture. Evelyne Trouillot et Yanick Lahens » in, Carmelina Imbroscio, Nadia Minerva et Patrizia Oppici (éds.), Des îles en archipel … Flottements autour du thème insulaire en hommage à Carminella Biondi, Berne : Peter Lang, 2008
Sur le site « île en île » : dossier Evelyne Trouillot

mise-à-jour : 2 mars 2015

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX