Zoé Valdés

Louves de mer

Gallimard - Folio, 4436

Paris, 2007

bibliothèque insulaire

   
des femmes et des îles
Cuba
parutions 2007
Louves de mer / Zoé Valdés ; trad. de l'espagnol (Cuba) par Albert Bensoussan. - Paris : Gallimard, 2007. - 281 p. ; 18 cm. - (Folio, 4436).
ISBN 978-2-07-033979-2
NOTE DE L'ÉDITEUR : À l'aube du XVIIIe, des joutes amoureuses vont attiser les derniers feux de la grande flibuste, et nourrir la légende de deux femmes irrésistibles … Ann Bonny rêvait d'un monde où elle ne dépendrait de personne. Née des amours ancillaires d'un Irlandais fortuné, elle n'a que treize ans lorsqu'elle poignarde sa préceptrice, et dix-huit à peine quand elle épouse le pirate James Bonny. Travestie en marin pour mieux prendre le large, sa mâle bravoure impressionne ses compagnons de route. Jusqu'à ce qu'elle croise le fer avec le fameux Calicot Jack …

Née femme, Mary Read avait choisi la guerre. Écumer les mers lui donnait l'illusion de se libérer de ses origines. Fille d'un marin anglais, contrainte dès l'enfance à prendre l'identité de son frère disparu, c'est sous le nom de Billy Carlton qu'elle entre dans la marine pour défendre les couleurs de son pays. Jusqu'à sa rencontre avec Ann Bonny et Calicot Jack et l'implacable procès qui mettra fin à leurs ébats …

Ces louves de mer en qui s'incarnent les aspirations de Zoé Valdés se jouent des équivoques et des conventions. Manière baroque et picaresque, pour la romancière cubaine, d'inscrire sa propre modernité dans la tradition du genre en resituant ses Caraïbes dans d'autres temps et d'autres remous …
EXTRAIT — Sa santé s'améliore-t-elle ou pas ? demanda, incrédule, Calicot Jack tandis qu'il déjeunait seul à seule avec Ann dans la cabine de celle-ci.

La jeune femme tarda à répondre, découpa en tranches le salmigondis ou ragoût, un cylindre compact de bœuf cuit dans un bouillon d'oignon et d'ail. Elle le servit dans des assiettes à liseré d'or, ajouta la garniture d'avocat, tomate, concombre et purée de haricots rouges, assaisonnés à l'huile d'olive et au vinaigre de cidre. Elle prépara aussi une troisième assiette pour Read. Ils trinquèrent avec des coupes mousseuses de Mumme, la bière allemande dont l'arôme évoquait des herbes en provenance de la Forêt-Noire. Ann avala une gorgée et déclara, mystérieuse :
— Tu viendras lui rendre visite quand nous aurons fini de déjeuner. Le changement est brutal, comme le jour et la nuit. Tu jugeras par toi-même.

Tout ce dont fut capable d'en tirer Jack Rackham, c'est qu'il y avait quatre-vingt-dix-neuf chances sur cent que sa femme conspire contre lui, ou lui prépare un coup bas, un méchant piège où elle était engagée jusqu'à la garde.

pp. 210-211
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Lobas de mar », Barcelona : Planeta, 2003
  • « Louves de mer », Paris : Gallimard (Du monde entier), 2005

mise-à-jour : 23 octobre 2017

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX