Guillemette Marrier

La Ridondaine : avec Kerguelen et la belle Louison

Plon

Paris, 1945
bibliothèque insulaire
   
des femmes et des îles
Kerguelen
La Ridondaine : avec Kerguelen et la belle Louison / Guillemette Marrier ; préface de Roger Vercel ; dessins d'Etienne Blandin. - Paris : Plon, 1945. - V-246 p. : ill. ; 19 cm.
Bon navigateur comme en témoigne sa campagne vers l'Islande, Kerguelen ambitionnait de découvrir l'hypothétique Terra Australis Incognita et d'y proclamer la souveraineté française — espérant ainsi trouver la gloire et gagner la reconnaissance du pouvoir. Fondé sur des spéculations hasardeuses, un rêve aussi démesuré, n'était pas sans risques nautiques et, surtout, humains. À la première tentative, une terre apparaît à l'horizon mais, laissant à d'autres le soin d'y prendre pied, Kerguelen fait aussitôt route vers la France et … Versailles, pour crier victoire et solliciter de nouvelles instructions. Il peut reprendre la mer en 1773, avec des objectifs précis : « En partant de l'Ile de France, le sieur de Kerguelen dirigera sa route pour se rendre aux terres qu'il a découvertes. (…) Il pourra former un établissement s'il le juge convenable, et, dans ce cas, (…) en prendra possession au nom de Sa Majesté (…). Il suivra les contours du continent austral pour connaître l'étendue des mers navigables qui séparent ce continent des autres terres connues. Il parcourra et fixera les points des antipodes de Paris, de Londres, Amsterdam et même de Stockholm et de Pétersbourg (…). Tâcher, aux antipodes de Paris, de découvrir une terre pour y rectifier son point et y faire de l'eau et du bois (…). Traiter avec la plus grande douceur les habitants qu'il pourra rencontrer et n'employer la force qu'à la dernière extrémité ».

Aussi décevante dans ses résultats que la précédente, l'aventure sera cette fois rigoureusement sanctionnée par un conseil de guerre. Les éléments retenus à charge contre Kerguelen sont précisément connus ; Guillemette Marrier leur apporte consistance et couleurs en construisant son récit autour d'extraits de la correspondance et du journal de son ancêtre Jacques-Marie Marrier de la Gatinerie embarqué sous les ordres de Kerguelen en qualité d'ingénieur constructeur de la marine. Exalté par l'appel de terres et de mers inconnues, le jeune officier ne cache pas la déception croissante que font naître en lui les errements de son commandant : l'acharnement qu'il met à faire prévaloir en toutes circonstances ses intérêts matériels sur ceux de la mission, ses abus d'autorité et le peu de soin qu'il porte à un équipage soumis à des conditions extrêmes, son caractère agressif et inconstant, son sens marin régulièrement pris en défaut et ses fréquentes dérobades face au danger.

Le succès aurait pu faire oublier ces griefs, mais le ressentiment s'accroît quand ordre est donné, après des semaines de valse hésitation dans les houles monstrueuses 1 qui se déchaînent aux abords de l'archipel, de faire voile au nord vers Madagascar. L'idée s'impose alors que la campagne s'était engagée sous une mauvaise étoile — que symbolise la présence à bord d'une jeune, et semble-t-il accorte, passagère clandestine, Louison (Louise Seguin) vouée au plaisir du seul maître à bord. Du début à la fin de la désastreuse expédition, la présence de Louison ne cesse d'attiser les tensions au sein de l'équipage, constituant « une des principales causes des désordres qui ont régné dans (le) vaisseau » 2. Justifié d'un strict point de vue technique, ce regard passe sous silence l'épreuve vécue par une jeune fille dénuée au préalable de toute expérience marine, la première à avoir éprouvé les dangers de la mer sous les latitudes inhospitalières de l'archipel des Kerguelen. On rapporte qu'à son retour en Bretagne, Louison fut abandonnée dans un couvent.
       
1.Pour caractériser ce furieux tumulte les matelots disaient la Ridondaine, du nom d'une danse de l'époque.
2.Jugement du Conseil de guerre tenu à Brest le 15 mai 1775, cité p. 231.
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

mise-à-jour : 10 mai 2010
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX