André Cariou

Le Musée des beaux-arts de Quimper

Réunion des musées nationaux

Paris, 1993e

bibliothèque insulaire

   
peintres des îles
Iroise
Le Musée des beaux-arts de Quimper / André Cariou. - Paris : Réunion des musées nationaux, Fondation Paribas : 1993. - 126 p. : ill. ; 28 cm. - (Musées et monuments de France).
ISBN 2-907333-42-9

Les collections du musée de Quimper font une large place aux peintres qui ont travaillé à la pointe de Bretagne ; mais les paysages insulaires y sont peu représentés. On trouve pourtant, au hasard d'une page, la reproduction d'une toile de Théodore Gudin : Tempête sur les côtes de Belle-Ile (1851) et, plus loin, une évocation des périples de Charles Cottet à Ouessant et à l'île de Sein.

L'ouvrage, heureusement, offre une belle reproduction du tableau sans doute le plus célèbre d'Emile Renouf 1 : La veuve de l'île de Sein (1880). Dos à la mer, la veuve, accompagnée d'un enfant, est agenouillée devant une tombe recouverte d'une dalle de pierre sobrement décorée d'une croix. Cette représentation commémore implicitement l'épidémie de choléra qui venait de sévir rudement sur l'île ; le petit cimetière, à la sortie du bourg, est celui qui avait été réservé aux victimes de la maladie.

Dans son livre « Sein, l'île des cormorans bleus », René Pichavant évoque brièvement le passage d'Emile Renouf sur l'île : « Des artistes étaient venus [...] attirés par l'âpre beauté de l'endroit. Emmanuel Lansyer, de Loches, qui parcourait le Cap après avoir découvert Tréboul et Douarnenez, y débarqua en 1868. Emile Renouf entreprendra sur place le sombre tableau baptisé « La Veuve », en prière sur la tombe de son disparu, qui recueillit un vif succès au salon de 1880 », ajoutant qu'il en existait une esquisse « plus petite, plus lumineuse, plus spontanée », vraisemblablement réalisée sur le vif pour préparer le travail définitif en atelier.

1.Emile Renouf était issu d'une famille d'armateurs havrais. Son nom fut donné à un quatre-mâts, lancé au Havre en 1897 et perdu sur un récif des îles Loyauté en février 1900. Le peintre Maurice Le Scouëzec a navigué comme pilotin sur l'Emile-Renouf en 1897-1898..

mise-à-jour : 19 juin 2005
Emile Renouf, La veuve de l'île de Sein
Musée des Beaux-Arts de Quimper
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX