Joseph Conrad

Jeunesse, trad. de G. Jean-Aubry, révisée et annotée par Claude-Noël Thomas & Sylvère Monod

Gallimard - Folio, 3743

Paris, 2002

bibliothèque insulaire

       

parutions 2002

Jeunesse / Joseph Conrad ; trad. de l'anglais par G. Jean-Aubry, révisée et annotée par Claude-Noël Thomas et Sylvère Monod. - Paris : Gallimard, 2002. - 88 p. ; 18 cm. - (Folio, 3743).
ISBN 2-07-042582-7

C'est au terme d'une croisière longue et tourmentée que l'équipage meurtri de la “ Judée ”, réfugié sur trois chaloupes, touche enfin terre à Java, nom béni — comme Bangkok.

Des années plus tard, Marlow relate cette première traversée vers l'Orient, et [sa] première traversée comme lieutenant. La jeunesse du héros a soutenu l'épreuve d'une implacable ordalie par l'eau puis par le feu.

Dans la dernière étape de ce parcours libérateur, Marlow se voit confier la responsabilité d'une des chaloupes rescapées, [son] premier commandement, et vit l'événement comme une libération : “ Je n'allais pas faire mouvement en escadre, s'il y avait une chance de faire de la navigation solitaire. Je ferais mon atterrissage tout seul. Je battrais les autres chaloupes. La jeunesse ! C'est beau la jeunesse ! La sotte, la charmante, la magnifique jeunesse ”.

Arrive enfin la somptueuse, et tant attendue, découverte de l'Orient, sur une plage isolée au sud de l'île de Java ; une découverte qui s'accomplit en deux temps, les lieux (cf. extrait ci-dessous) et les êtres : “ j'aperçus les hommes de l'Orient — ils me regardaient ”.

CHARMIAN LONDON : Ce matin, il fait trop humide pour boxer après le petit-déjeuner. Jack nous lit à haute voix Jeunesse de Joseph Conrad, une pièce maîtresse dont ni lui ni moi ne sommes jamais las, bien que nous l'ayons lue de nombreuses fois.

Maintenant que je connais la mer, je peux l'apprécier beaucoup mieux. Les livres et les histoires maritimes me rendent le monde où je vis dorénavant plus familier et plus intime. Le capitaine Warren ne jure que par Conrad — un marin se porte garant des compétences d'un autre marin.

Journal de bord du Snark, 6 novembre 1907 (entre les îles Hawaii et les Marquises), p. 82
EXTRAIT

Telle est ma vision de l'Orient. J'ai vu ses lieux secrets et j'ai fouillé jusqu'au tréfonds de son âme même, mais c'est toujours ainsi que je le vois maintenant, haute ligne de montagnes, bleutées et lointaines le matin, pareilles à une brume légère à midi, muraille de pourpre déchiquetée au coucher du soleil. J'ai encore dans la main la sensation de l'aviron, et dans les yeux la vision d'une mer d'un bleu ardent. Et je vois une baie, une large baie, lisse comme du verre et polie comme de la glace, miroitante dans le noir. Une lumière rouge brûle au loin sur les ténèbres de la terre, et la nuit est douce et chaude. Nous tirons de nos bras endoloris sur les avirons, et soudain un souffle de vent, un souffle faible et tiède, chargé d'étranges senteurs de fleurs d'arbres, de bois aromatiques, s'exhale de la nuit tranquille — le premier soupir de l'Orient sur mon visage. Cela, je ne pourrai jamais l'oublier. C'était impalpable et envoûtant comme un sortilège, comme la promesse chuchotée de mystérieuses délices.

pp. 79-80

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Youth : a narrative, and two other stories », Edinburgh, London : William Blackwood, 1902
  • « Jeunesse » trad. de l'anglais par G. Jean-Aubry in Jeunesse, suivi du Cœur des ténèbres, Paris : Gallimard, 1925 ; Gallimard (L'Imaginaire, 19), 1978 ; in Nouvelles complètes, éd. par Jacques Darras, Paris : Gallimard (Quarto), 2003
  • « Jeunesse » trad. de l'anglais par Odette Lamolle, Paris : Autrement, 1996
  • « L'anarchiste », in Quintette, Paris : Librairie générale française (Le Livre de poche-Biblio, 68), 1989
  • « Victoire », Paris : Autrement, 1996
  • « Le compagnon secret / The secret sharer », Paris : Gallimard (Folio bilingue, 127), 2005
  • « Le Tremolino », in Le miroir de la mer, Paris : Gallimard (Folio classique, 4760), 2008
  • « Karain : un souvenir », Paris : Autrement, 1996
  • « Souvenirs personnels », Paris : Autrement, 2012
  • Maddalena Rodriguez-Antoniotti, « Bleu Conrad : Le destin méditerranéen de Joseph Conrad », Ajaccio : Albiana, 2007
  • Jean-Pierre Le Dantec, « Île Grande », Brest : Dialogues, 2012
  • Josiane Paccaud-Huguet et Claude Maisonnat (dir.), « Joseph Conrad », Paris : L'Herne (Cahiers, 109), 2014
  • Maya Jasanoff, « Le monde selon Joseph Conrad », Paris : Albin Michel, 2020

mise-à-jour : 23 novembre 2020
Joseph Conrad : Jeunesse
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX