Michelle Gargar

Le clocher

Ibis rouge

Petit-Bourg (Guadeloupe), 1999
bibliothèque insulaire

     

Guadeloupe
parutions 1999
2ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2000)
ouvrage en compétition
Le clocher / Michelle Gargar. - Petit-Bourg (Guadeloupe) : Ibis rouge, 1999. - 211 p. ; 22 cm
ISBN 2-84450-064-1
NOTE DE L'ÉDITEUR : Enseignante, Solita est dévorée par l'ambition. Elle réussit à un concours, mais elle est mutée contre son gré en banlieue parisienne puis dans une petite ville de province. Elle laisse derrière elle sa famille, sa vie dorée saint-martinoise.

Solita tente en vain de fléchir l'administration afin d'obtenir une mutation pour les Antilles : elle se heurte à ses textes implacables.

Sa famille venue la rejoindre en province se désagrège progressivement, l'Administration symbolisée par le clocher en est rendue responsable. Mais toute cette souffrance n'est-elle pas imputable à son ambition démesurée ?

Michelle Gargar, née à Pointe-à-Pitre, est enseignante. Elle a exercé son métier à Paris et en province, avant de revenir dans son île natale.
EXTRAIT Couleur. Prononciation. Accent. Restructurer la langue biologique. Le clocher veut tout régir, gérer. Le clocher décide, forme, déforme, moule mais, il ne peut pas décolorer.

« Il faut essayer de blanchir votre mari », avait préconisé l'avocat juste avant de se reprendre :
« Oh ! Pardon ! … J'entends … par-là … le laver de toute accusation ! »
Et, elle avait ri, au milieu de sa détresse. Entre les rails de ses larmes.

Blanchir. Certains avaient poussé la misère jusqu'à inventer une crème de beauté qui fait blanchir le chanteur ex-noir défrisé, cliché négatif, dans son clip de complexes. Blanchir pourquoi ? Ressembler à Dieu. Quel Dieu ? Celui qui fait pousser les totems criminels et sarcastiques qui ne voient dans l'Histoire que des détails ? Totem dominical des messes de tous les dimanches. Gâteau dominical. Tête de nègre.

« Oh pardon ! Mais, vous savez, il s'appelle comme ça, ce gâteau. Je n'y peux rien, vous comprenez ! »

Le gâteau-roi en Guadeloupe est, ô ironie … le Mont-Blanc ! Ce n'est pas une Tête de blanc, il est … à la noix de coco ! Blanc.

pp. 104-105
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Michelle Gargar, « Bonjour foulards, bonjour madras », Petit-Bourg (Guadeloupe) : Ibis rouge, 2001
  • Michelle Gargar, « Une sprinteuse en bout de piste [suivi de] Clarisse et son gâché », Petit-Bourg (Guadeloupe) : Ibis rouge, 2002
  • Michelle Gargar, « La vérité du sang », Matoury (Guyane) : Ibis rouge, 2007
  • Michelle Gargar et Nicole Réache, « La gazette du costume créole », Abymes (Guadeloupe) : PLB, 2009

mise-à-jour : 24 août 2010

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX