John Dunmore (ed.)

Fragmens du dernier voyage de la Pérouse, 2 volumes

National library of Australia

Canberra, 1987
bibliothèque insulaire

       

utopies insulaires
Fragmens du dernier voyage de La Pérouse [facsim. and translation] / ed. and translated by John Dunmore. - Canberra : National library of Australia, 1987. - 2 vol. : vol. I, IV-55 p. [facsim. of original ed., Quimper : 1797] ; vol. II, VIII-50 p. : ill., folded map. ; 24 cm.
ISBN 0-642-99352-1

Ce texte énigmatique, publié à Quimper en l'an V de la république (1797), a suscité et continue de susciter interrogations et controverses.

A l'époque de la parution, certains lecteurs ont cherché à « identifier la mystérieuse Ile Bleue où les Français [La Pérouse et des membres survivants de son équipage] étaient supposés avoir abordé » 1. Le contraste avec la tourmente révolutionnaire peut expliquer, pour une part au moins, cette crédulité ; mieux qu'imaginer, c'était rêver qu'ailleurs, « loin des fureurs de Robespierre, du désordre de nos finances et des craintes de l'avenir » 2, existait une alternative paisible. En outre, l'exploration du globe n'était pas encore achevée, et le réalisme du récit peut avoir abusé certains lecteurs.

Aujourd'hui, les spécialistes ne s'accordent toujours pas sur l'identité de l'auteur. Jacques Gury 3 attribue le texte à l'érudit finistérien Jacques Cambry ; l'Australien Ian F. McLaren propose pour sa part le marin britannique Watkin Tench 4, témoin de l'arrivée des vaisseaux de La Pérouse à Botany Bay en 1788, et qui, en 1795, avait passé quelques mois à Quimper où les « Fragmens » devaient être publiés deux ans plus tard. John Dunmore n'exclut pas que Jacques Cambry et Watkin Tench se soient rencontrés et que l'œuvre doive un peu à l'un, un peu à l'autre.

On trouve dans l'œuvre publiée sous son nom par Cambry  —  « Voyage dans le Finistère »  —, un écho bref mais net des aspirations utopisantes avivées par les tensions de la Révolution.
       
1.John Dunmore, « Utopie française, auteur anglais ? », Dix-Huitième Siècle, n° 26, 1994 [en ligne]
2.cité par Robert de La Croix, « Les Bretons à la découverte du monde », Rennes : Éd. Ouest France, 1983
3.« En marge d'une expédition scientifique : Fragments du dernier voyage de La Pérouse (1797) », Dix-Huitième Siècle, n° 22, 1990
4.Cf. L. F. Fitzhardinge (ed.), « Sydney's first four years, being a reprint of A narrative of the expedition to Botany Bay and A complete account of the settlement at Port Jackson by captain Watkin Tench, of the marines », Sydney : Angus and Robertson, in association with the Royal Australian Historical Society, 1961 ; Watkin Tench, « Expédition à Botany Bay : la fondation de l'Australie coloniale » trad. de l'anglais par Frédéric Cotton, introduction d'Isabelle Merle, Toulouse : Anacharsis, 2006
EXTRAITS

Nous avions peine à concevoir que [...] le beau pays que nous venions de découvrir [...] ne fut peuplé que de buffles et d'oiseaux. Nous pouvions sans doute faire toutes nos opérations, nous radouber, rendre à nos malades la vie, remplir d'une eau pure et lympide nos futailles, nous pourvoir de tortues, de viande et de fruits ; mais il nous paraissait cruel de quitter cette station, sans connaître des hommes qui, par la fécondité du sol, devaient avoir une existence douce, aimable, contraire à celle de la plupart des sauvages que nous avions trouvés dans le voyage.

p. 9

On se croirait ici dans la demeure des bien heureux, dans les jardins de la Féérie, ou chez le bon Alcinous.

p. 18

L'heureux pays, les bonnes gens ! Ils sont au point d'instruction, de civilisation fait pour l'espèce humaine ; renonçant à tous nos romans, à nos folies, à nos pompons, à nos systèmes, à nos reves ; voilà l'état qui nous convient. La Peyrouse le dit cent fois, sans mon honneur, sans les comptes que je dois rendre au roi qui m'a confié ses vaisseaux, je quitterai à jamais notre Europe pour vivre dans ce séjour du vrai bonheur et de la paix. Un jour peut-être ...

p. 44

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Fragmens du dernier voyage de La Pérouse », Quimper : Imprimerie de Pierre-Marie Barazer, an V

mise-à-jour : 20 août 2017
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX