Edouard Glissant (directeur de la publication)

ACOMA 1-5, 1971-1973

Presses universitaires de Perpignan

Perpignan, 2005
bibliothèque insulaire
   
bannzil kréyòl
Martinique
parutions 2005
Acoma 1-5, 1971-1973 / Edouard Glissant, dir. de la publication. - Perpignan : Presses universitaires de Perpignan, 2005. - 651 p. : ill. ; 22 cm.
ISBN 2-914518-63-3

« L'acoma franc est un des plus gros et des plus hauts arbres du pays ... On remarque que fort longtemps après estre coupé, le cœur en est aussi sain, humide et plein de sève, que si on le venait de mettre par terre. »

J.B. du Tertre — Histoire naturelle des Antilles


Un peu comme il y eut, dans les années 40, une génération marquée par la revue Tropiques d'Aimé Césaire et René Ménil, l'éphémère parution d'ACOMA, revue de littérature, de sciences humaines et politiques initiée par Edouard Glissant et l'Institut Martiniquais d'Etudes, a profondément et durablement infléchi le cours de la pensée en Martinique et, plus largement, aux Antilles.

Le champ qu'ouvrent les rédacteurs d'ACOMA n'est pas circonscrit à la littérature ; toutes les disciplines artistiques sont convoquées, et toutes les formes que prend l'activité humaine — l'enseignement, l'économie, la politique bien sûr —, le tout porté par la volonté d'inscrire un questionnement majeur dans un espace élargi : l'Amérique ou, mieux, les Amériques, francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. Ce sont bien les premiers accents du Tout-monde qui sonnent, brouillant les frontières héritées bon gré mal gré pour faire place à d'éclairantes affinités : Ici, Toussaint n'est point séparable de Malcolm X, ni Vertières de Playa Giron. Les histoires (— l'histoire —) sont un seul et même combat … 1

Les quatre numéros d'ACOMA (diffusés en leur temps par la Librairie François Maspero) constituent un témoignage inestimable sur la vitalité du débat culturel aux Antilles il y a près de cinquante ans ; on notera que les questions soulevées n'ont rien perdu de leur actualité. Une raison supplémentaire pour souhaiter une très large diffusion à cette précieuse réédition.
       
1.Georges Gaudi, à propos d' « Un arc-en-ciel pour l'Occident chrétien » de René Depestre, ACOMA, 2, avril-juin 1971, p. 127
EXTRAIT

[…]

La volonté d'approfondissement ici manifestée n'est fructueuse que quand elle se garde en lucidité de se donner pour totalité suffisante, d'ériger par conséquent en idéologie a priori ce qu'on pourrait appeler « l'attentisme culturel ».

Pourtant cet approfondissement est irremplaçable. Un grand nombre de convergences historiques, dont nous tâcherons de débrouiller le nœud, d'abord pour nous-mêmes (pour ne pas continuer de grossir à la manière traditionnelle des intellectuels d'ici les rangs de « l'élite » antillaise), ensuite afin d'essayer de les proposer à la critique de tous, expliquent — par le déracinement initial, l'absence de références collectives claires, l'ignorance fondamentale de notre passé subi, la perpétuelle mise entre parenthèses de la seule classe martiniquaise dont dépende en dernière instance notre avenir : celle des ouvriers agricoles, l'isolement paralysant par rapport à notre entour géographique et historique, le manque de confiance en nous-mêmes et le déséquilibre qui en résulte — que notre situation dans le monde en tant que collectivité soit abâtardie de nos irrésolutions, de nos dissenssions, de notre errance. Mais que l'abâtardissement résulte de ces convergences historiques négatives, et non pas d'une nature « composite », diminuée par osmose, c'est ce que nous tâcherons aussi de montrer en nous faisant les défenseurs, et peut-être les « illustrateurs » d'une conception précisément « métissée » des cultures et de leur mutuel enrichissement. Il faut alors souligner avec force que le champ de ce métissage ne recouvre pas un vague humanisme, mais le défrichage ardu des peuples qui solidairement naissent à leur liberté. Il nous semble que les Antilles peuvent incarner un tel mouvement.

[…]

Texte, non signé, d'ouverture du premier numéro, pp. 3-4

SOMMAIRE
a c o m a
revue de littérature, de sciences humaines et politiques
trimestrielle

Numéro 1, janvier-mars 1971
  • James Forman, Ten Years Plan (Letter from Fort-de-France)
  • James Forman, Lettre de Fort-de-France
  • Edouard Glissant, Michel Giraud, Georges Gaudi et les membres du Groupe de Recherches, Introduction à quelques problèmes antillais / Structures de groupes et tensions de groupes en Martinique / Des conflits raciaux considérés comme substitut à la lutte des classes aux Antilles / Evolution de l'économie sucrière en Martinique du XVIIe au XXe siècle
  • Henri Corbin, L'ombre de la falaise (oratorio)
  • Marlène Hospice, Littérature nègre aux U.S.A. (I)
  • Notes, dessins
numéro 2, avril-juin 1971
  • Evènement
  • Matta, Poétique de la Révolution chilienne, texte et dessins
  • Roland Suvélor, Folklore, exotisme, connaissance
  • Edouard Glissant, Théâtre, conscience du peuple
  • Entretien avec des étudiants noirs-américains, Le rôle des universités noires dans la société américaine
  • Marlène Hospice, Littérature nègre aux Etats-Unis (II)
  • Arlet Jouanakaréa, La Roche écrite
  • André Lucrèce, Le mouvement martiniquais de la négritude, essai d'analyse d'un discours idéologique
  • Bibliographie critique
  • Notes
numéro 3, février 1972
  • Evènement
  • Edouard Glissant, Billons et Bois des Hauts
  • Présentation de Camacho
  • Dessins de Camacho
  • Henry Corbin, Province ténébreuse
  • Nouvelle version d'un conte recueilli par Lafcadio Hearn, Le conte de Yé
  • Roland Suvélor, Yé et les malédictions de la faim
  • Groupe de théâtre de l'I.M.E., Histoire de nègre
  • Marlène Hospice, Sur un spectacle
  • Suzy Castor, L'occupation américaine en Haïti
  • Bibliographie critique
  • Notes
numéro 4/5, avril 1973
  • Evènement
  • Gaston Miron, Recours didactique
  • Edouard Glissant, Propositions de base
  • Hector Elisabeth, Sociologie de la culture martiniquaise
  • Hubert Fontaine, les membres du Groupe, Discussions
  • Edouard Glissant, Sur le délire verbal « coutumier »
  • Hector Elisabeth, Du délire verbal en milieu populaire
  • Edouard Glissant, Le cas Suffrin
  • Marlène Hospice, Sur les mécanismes de persuasion
  • Les membres du Groupe, L'idéologie de représentation
  • Arlet Jouana Karéa, Poème
  • Jean Métellus, Une affaire réglée
  • Rémy Anselme, Le phénomène Duvalier
  • Jean Paget, Présentation de Ferrer
  • Joaquim Ferrer, Dessins
  • Georges Gaudi, La statistique agricole dans les D.O.M.
  • Interview, Sur les Associations noires-américaines
  • Juris Syléniks, L'image des U.S.A. chez les écrivains noirs de langue française
  • Hubert Fontaine, Yolène de Vassoigne, J. Eloi-Blèzes, Maryvonne Charlery, Philippe Montjoly, Roland Suvélor, Bibliographie critique
  • Le Ve Festival de l'I.M.E.
  • Le Dossier brésilien
  • Notes

mise-à-jour : 4 février 2011
Né à Sainte-Marie (Martinique) en 1928,
Edouard Glissant est décédé à
Paris le 3 février 2011.
Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau,
« Lettre ouverte au Ministre de l'Intérieur de la République française à l'occasion de son voyage en Martinique »
,
Libération, 7 décembre 2005
Patrick Chamoiseau et Edouard Glissant
« Dean est passé, il faut renaître. Aprézan ! »
Le Monde, 26-27 août 2007
Edouard Glissant
« Dans la Caraïbe, le monde entier est venu »,
Le Temps, 20 mars 2009

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX