Claude A. Rosier

Le triangle de la mort : Journal d'un prisonnier politique haïtien, 1966-1977

Imprimerie Henri Deschamps

Port-au-Prince, 2003

bibliothèque insulaire
   
île-prison
édité en Haïti

parutions 2003

Le triangle de la mort : journal d'un prisonnier politique haïtien, 1966-1977 / Claude A. Rosier. - Port-au-Prince : Imprimerie Henri Deschamps, 2003. - 319 p. : ill. ; 21 cm.
ISBN 99935-231-4-3

AlterPresse - Haïti, 28 novembre 2003 : Claude A. Rosier a vécu l'enfer des geôles duvaliériennes pendant onze ans, de 1966 à 1977. Dans un ouvrage poignant […], il conte, avec force détails, son mal vivre quotidien et celui de ses compagnons d'infortune.

[…]

Son odyssée a commencé un 2 novembre 1966 à Saint Marc quand il a été arrêté, ainsi que son frère, par un officier, accompagné d'un soldat, et conduit dans une cellule de la prison de la ville où se dégageait « une odeur de chair pourrie mélangée à de la matière fécale ». Il militait alors au sein d'un des comités régionaux d'un parti politique d'inspiration marxiste, le PPLN (Parti Populaire de Libération Nationale).

Dans cette cellule qui mesurait environ vingt mètres carrés, se trouvaient « quatorze épaves humaines étendues à plat ventre », ses vieilles connaissances pour la plupart, avec la plante des pieds, les fesses, le dos et le visage tuméfiés. Mais la prison de Saint Marc représentait un « paradis » en regard de ce que Claude Rosier allait vivre à Fort Dimanche, à Port-au-Prince. A l'entrée de son cachot qui mesurait 1m80 de long et 0m70 de large, « était placée une marmite de cinq livres qui servait pour les besoins physiologiques ». Pour les différentes prisons qu'il a fréquentées (Saint Marc, Fort Dimanche, Pénitencier National), l'auteur décrit l'angoisse permanente qui habitait les détenus.

La bastonnade, la fusillade et l'élargissement constituaient la toile de fond des « auto-questionnements » des prisonniers à chaque fois qu'ils étaient demandés. « Nous vivions dans une ambiance tissée de désespoir, chaque fois renforcée à l'annonce d'un nouvel échec politique », lit-on à la page 63.

[…]

Dans son livre-témoignage, Claude Rosier met non seulement à nu les conditions carcérales infra humaines, mais édifie aussi sur l'atmosphère de délation et suspicion installé par le tyran, François Duvalier, au sein même de ses suppôts, les « tontons macoutes ».

[…]

Vario Sérant

→ lire l'intégralité de l'article de Vario Sérant sur le site d'AlterPresse.
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

mise-à-jour : 13 octobre 2014
Infatigable militant des droits de l'homme, Claude A. Rosier est mort à Port-au-Prince le 11 avril 2011, à l'âge de soixante-dix-neuf ans.
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX