Paul Gauguin

L'église catholique et les temps modernes, texte inédit, extrait de Diverses choses, et présenté par Othon Printz

Jérôme Do Bentzinger éditeur

Colmar, 2015

bibliothèque insulaire

 
peintres des îles

Gauguin

parutions 2015
L'église catholique et les temps modernes / Paul Gauguin ; texte présenté par Othon Printz. - Colmar : Jérôme Do Bentzinger éditeur, 2015. - 95 p. : ill. ; 30 cm.
ISBN 978-2-84960-512-7
Gauguin a rédigé « L'église catholique et les temps modernes » durant son second séjour à Tahiti — quand mûrissait le projet puis la réalisation de la grande toile D'où venons nous Que sommes nous Où allons nous, dans les dernières années du XIXe siècle. Le texte est connu partiellement grâce à Daniel Guérin qui en a publié des extraits dans Oviri (1974), et en 2003 dans une version intégrale numérisée (DVD) éditée sous la direction d'Isabelle Cahn par la Réunion des musées nationaux.

L'édition réalisée par Othon Printz met en parallèle le facsimilé du manuscrit et  sa transcription typographique ; l'ensemble rend enfin possible une approche rigoureuse d'un texte essentiel aux yeux de son auteur — ce qu'il expose par exemple à son ami Charles Morice : « si j'en ai la force, je recopierai et t'enverrai un travail … sur l'Art, l'Eglise catholique et l'Esprit moderne. C'est peut-être au point de vue philosophique ce que j'ai exprimé de mieux dans ma vie » 1. Un intérêt soutenu dans le temps : aux îles Marquises Gauguin rédigera une nouvelle version de son essai, sous un titre légèrement modifié : « L'esprit moderne et le catholicisme ».

La lecture surprend aujourd'hui, mais l'éditeur fait observer que les questions débattues s'inscrivaient dans un courant de pensée familier à l'époque, dans la lignée par exemple des idées d'Ernest Renan. On notera encore que le souci constant d'éviter les écueils d'une lecture littérale des Écritures reste toujours d'actualité.

Mais ce plaidoyer souvent confus intéresse surtout dans la mesure où y sont exposées les préoccupations majeures qui sous-tendent la peinture de Paul Gauguin. On y décerne les échos de ses échanges avec Meyer de Haan et Vincent Van Gogh ; on y pressent le sens de son identification avec la figure du Christ ; on y discerne, enfin, un contrepoint explicite au « message » de la Grande Toile.

 
1. Lettre datée de novembre 1897, citée par Othon Printz, p. 5.
EXTRAIT … plus on va au fond des choses plus on voit que toutes les diversités se relient en leurs correspondances génériques, analogiques, harmoniques ; que la nature comme la vie est une ; que L'Être en son universalité est un. Ces harmonies expressives de l'unité vivante de la nature, les artistes, les poètes, s'en inspirent et les traduisent en leurs oeuvres, en leurs reproductions d'idéalisme. C'est aux philosophes à en définir par le fait et en raison le sens scientifiquement supérieurement démonstratif, compréhensif qui au fond peut mettre de plus en plus en lumière, résoudre ce problème humanitaire toujours posé : expliquer ce que

................................................................................................................

nous sommes, d'où nous venons, où nous allons ? maintenant dans cette conception philosophique, universelle de la nature, résultant d'idées déjà formulées, admises dans la société moderne, combinées avec d'autres qui ne font encore que couver, mais qui s'y adaptent logiquement, qu'y a-t-il en discordance avec la doctrine biblique ou du Christ ?

En son sens rationnel bien entendu, dégagé de l'interprétation purement littérale, surnaturelle, irrationnelle, à contresens de l'Eglise catholique ? est-ce la doctrine de l'évolution comparée au texte de la genèse, relatif à la création ? dans le sens agrandi logiquement développé de cette doctrine de l'évolution, embrasant toute la nature, il y a concordance évidente sur cette action génératrice originelle de Dieu 1 comme cause première nécessaire en raison explicative de la vie universelle, sans préoccupation d'une tradition quelconque ; …


folio 157 (verso) et folio 158 (verso) du manuscrit ; pp. 83 et 85 de la transcription.
       
1. Dans la marge : « ou Être »]
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Paul Gauguin, « L'esprit moderne et le catholicisme » (1902), in Philippe Verdier (éd.), Un manuscrit de Gauguin : L'esprit moderne et le catholicisme, Wallraf-Richartz-Jahrbuch, Westdeutsches Jahrbuch für Kunstgeschichte, Band XLVI, Köln, 1985, pp. 273-328 [Othon Printz : « Les pages 273 à 298 se rapportent à l'article de Verdier. Les pages 299 à 328 reproduisent le texte de Gauguin accompagné de 169 notes explicatives. »]

mise-à-jour : 20 octobre 2017
Paul Gauguin : L'église catholique et les temps modernes
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX