André Lucrèce

Martinique d'antan : la Martinique au début du siècle

HC Éditions

Paris, 2003
bibliothèque insulaire
   
Martinique

parutions 2003

6ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2004)
ouvrage en compétition
Martinique d'antan : la Martinique au début du siècle / André Lucrèce. - Paris : HC Éditions, 2003. - 108 p. : ill. ; 33 cm.
ISBN 2-911207-15-7
D'UNE LIBERTÉ QUI S'EN REMET AUX TRACES
André Lucrèce

Parcourant l'île, grand muet, pris dans la spirale des apparences, tu t'orientes par enchantement où le pays est gai et captif, où il surgit entre les couleurs de la mer, quand il saillit du ciel, des profondeurs, des confluences, divagations entre mille lignes de curiosités puissantes.

Mais il faut aussi épier le réel, ces existences surgies de tous les écarts, ces signes dans les regards qui s'accordent une espérance, cet outre-soi qui n'abdique pas, tout cela restitue l'identité de l'île, terre mouvante entre des passages orphiques, terre convoitée par les battements de l'histoire, terre de grands cris et de non-dits qui chacun ont leurs mystères, d'où soudain nous parvient le pays, jusqu'alors caché entre deux failles qui communiquent.

Et parce que nous vivons au rythme des douleurs du temps, parce que nous dansons parmi nos passés jumeaux, en nous somnolent tous les cahiers d'une mémoire.

C'est l'un de ces cahiers qui est ici ouvert, celui où cheminent les lieux et l'esprit de l'antan.

Ainsi, tu as posé tes tibias sur le sol du passé et découvert ce que charriaient ces temps. Tu prêtes l'oreille au milan des pierres, tu t'attardes à l'érudition des cloches qui murmurent les noms des pélerins, tu t'attendris devant la déperdition des calvaires, des ex-voto, des oratoires, tu communies sur des bancs de granit. Et le rêve recommence dès la première pierre du petit escalier d'une maison sans corps, gracieuse par son dénuement, par les nervures de son bois usé et la lessive de ses couleurs.

Tu entrevois l'habitation, dominant les rues-cases que l'on tient à distance, tu devines la prédation et tu revois la liberté, secrète dans sa chrysalide, qui annonce les embrasements et la métamorphose.

Ainsi, à cette offrande visuelle par laquelle se livre le temps courbé du passé, tu assures le nom des choses et des gens que tu n'as pas connus : les premiers bruits de l'histoire, les tortures volées aux hommes, les noces rouges des jours, et, au cœur des arbres, des pierres, les maisons héritées.

Voici restitué l'apparaître des choses dans le langage des lieux et de l'espoir de l'antan, entre les bords d'une liberté qui s'en remet aux traces.

p. 9

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • André Lucrèce, « Martinique d'antan : la Martinique à travers la carte postale ancienne », Paris : HC Éditions, 2007
  • André Lucrèce, « Civilisés et énergumènes : de l'enseignement aux Antilles », Paris : Éd. Caribéennes, L'Harmattan, 1981
  • André Lucrèce, « Saint-John Perse, une lecture », Paris : Caractères, 1987
  • André Lucrèce, « La pluie de Dieu », Montréal : Voix du sud, 1992
  • André Lucrèce, « Société et modernité : essai d'interprétation de la société martiniquaise », Case-Pilote (Martinique) : L'Autre mer, 1994
  • André Lucrèce, « Souffrance et jouissance aux Antilles », Trinité (Martinique) : Gondwana, 2000
  • André Lucrèce, « Conversation avec ceux de Tropiques », Paris : HC Éditions, 2003
  • André Lucrèce, « La sainteté du monde », Paris : HC Éditions, 2006
  • André Lucrèce, « Frantz Fanon et les Antilles : l'empreinte d'une pensée » suivi de Hommage à Frantz Fanon par Aimé Césaire, Fort-de-France : Le Teneur, 2011

mise-à-jour : 17 novembre 2011
André Lucrère

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX