Gisèle Pineau

L'exil selon Julia

Librairie générale française - Le Livre de poche, 14799

Paris, 2000

bibliothèque insulaire
   
bannzil kréyòl
Guadeloupe
parutions 2000
L'exil selon Julia / Gisèle Pineau. - Paris : Librairie générale française, 2000. - 218 p. ; 18 cm. - (Livre de Poche, 14799).
ISBN 2-253-14799-0
Gisèle Pineau a participé (1999-2005) au jury du « Prix du Livre Insulaire » d'Ouessant ; elle en a présidé la première édition.
NOTE DE L'ÉDITEUR : Difficile de vivre dans cette Ile-de-France inhospitalière, au coeur des années 60, lorsqu'on est une petite Guadeloupéenne exposée à la compassion ou à la dérision des « Blanche-Neige », « Charbon et Cie » ou autres appellations pas vraiment drôles ... Gisèle a une alliée : Julia, dite Man Ya, la grand-mère, venue en France pour fuir les brutalités de son mari. Man Ya qui ne se résout pas à cet ici-là de froideur et de mépris, à ces villes bétonnées, à ces mots indéchiffrables, à cet hiver continuel. Pour l'enfant Man Ya sera le refuge d'amour et de sagesse ; elle lui donnera la plus belle patrie qui soit, celle de ses mots et de sa mémoire chantante.

KATHLEEN GYSSELS : L'exil est à la fois ce qui empêche la narratrice-enfant de s'intégrer dans son groupe d'âge, et ce qui stimule son rêve jusqu'à l'incarnation dans l'expression orale ou écrite. Il en va ainsi pour tous les auteurs, femmes ou hommes, qui ont grandi sur « l'Autre Bord ».

[...]

Par l'évocation de l'enfance, par le rappel des années d'école, [...] métropolitaine chez Pineau, l'auteur donne à comprendre l'aliénation progressive, institutionnalisée.

[...]

L'exil a aussi ses bons côtés. Ainsi, il dissout le conflit des générations. Man Ya devient la meilleure amie de la narratrice. De connivence avec la petite, [...] elle partage son imagination et, surtout, la nourrit de ce qui lui fait défaut, à savoir la Guadeloupe natale.

[...]

Sans la grand-mère, la fille serait française à part entière, alors que grâce au maternage de Man Ya, elle renforce son sentiment d'appartenance et s'approprie un Pays de merveilles et de promesses, de couleurs et d'odeurs, bref, un univers « immense » et « infini dans le noir des yeux de manman ».

« L'exil selon Pineau » in : Suzanne Crosta (dir.), Récits de vie de l'Afrique et des Antilles, Sainte-Foy (Québec) : Presses de l'université Laval (GRELCA), 1998

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « L'exil selon Julia », Paris : Stock, 1996
  • « L'exil selon Julia », Paris : HC éditions, 2006
  • « La grande drive des esprits », Paris : Le Serpent à plumes, 1993, 1999 ; Paris : Philippe Rey (Fugues), 2017
  • « L'âme prêtée aux oiseaux », Paris : Stock, 1998 ; Librairie générale de France (Livre de poche), 2001 ; Philippe Rey (Fugues), 2016
  • « Chair piment », Paris : Mercure de France, 2002 ; Gallimard (Folio, 4033), 2004
  • « Fleur de Barbarie », Paris : Mercure de France, 2005 ; Gallimard (Folio, 4569), 2007
  • « Mes quatre femmes », Paris : Philippe Rey, 2007
  • « Morne Câpresse », Paris : Mercure de France, 2008 ; Gallimard (Folio, 5008), 2010
  • Paola Ghinelli, « Entretien avec Gisèle Pineau », in Archipels littéraires, Montréal : Mémoire d'encrier, 2005
Sur le site « île en île » : dossier Gisèle Pineau

mise-à-jour : 14 septembre 2009

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX