Gisèle Pineau

Chair piment

Mercure de France

Paris, 2002

bibliothèque insulaire
   
des femmes et des îles
Guadeloupe

parutions 2002

Chair piment / Gisèle Pineau. - Paris : Mercure de France, 2002. - 370 p. ; 21 cm.
ISBN 2-7152-2351-X
Gisèle Pineau a participé (1999-2005) au jury du « Prix du Livre Insulaire » d'Ouessant ; elle en a présidé la première édition.

MAGAZINE LITTÉRAIRE, n° 412 - septembre 2002 : […]

La beauté de la Guadeloupe de Gisèle Pineau ne se met pas en carte postale. Elle vibre de colère, dénonce férocement la misère, les petits et grands arrangements avec le système, souffle la poussière rance des secrets de famille, fait voler en éclats superstitions et prétendues magies qui ruinent les existences, entretiennent le malheur. […]

Au cœur de Chair Piment, des abords bétonnés de Paris aux villages antillais insoupçonnables depuis les terrases des complexes hôteliers, rient, espèrent, souffrent, se résignent et se fanent des générations de femmes au travers de portraits à la fois cruels et magnifiques d'humanité. Leurs histoires, même lorsqu'elles sont évoquées d'un trait, tissent l'intrigue profonde de ce roman.

Danièle Brison

EXTRAIT

L'Africain fit un signe de tête à Mina comme s'ils étaient parents. Frère et sœur de couleur. Lointains cousins qui se retrouvaient en terre étrangère et, sans parole, savaient l'un et l'autre ce qu'il était advenu de leur grande famille dispersée aux quatre coins du monde. Partageaient en secret la douleur des tribulations passées. Dans ce seul regard de connivence, défilait toute l'histoire du peuple noir, depuis les origines. Mina lui répondit par un sourire. Puis se détourna très vite. Rompre aussi sec le fil de la parentèle. Vite se soustraire à la fraternité de couleur. Je n'ai pas de famille. Je suis seule. Seule comme une île au mitan de la mer. Seule dans ma vie. Seule dans mon corps. Chacun est unique et désespérément seul comme une île. Les gens sont des îles en dérive. Cette idée l'amusa et elle leva les yeux sur les gens qui se trouvaient dans la boulangerie, juste pour les compter. Six îles …

pp. 118-119

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Chair piment », Paris : Gallimard (Folio, 4033), 2004
  • « La grande drive des esprits », Paris : Le Serpent à plumes, 1993, 1999 ; Philippe Rey (Fugues), 2017
  • « L'exil selon Julia », Paris : Stock, 1996 ; Librairie générale de France (Livre de poche, 14799), 2000 ; HC éditions, 2006
  • « L'âme prêtée aux oiseaux », Paris : Stock, 1998 ; Librairie générale de France (Livre de poche), 2001 ; Philippe Rey (Fugues), 2016
  • « Fleur de Barbarie », Paris : Mercure de France, 2005 ; Gallimard (Folio, 4569), 2007
  • « Mes quatre femmes », Paris : Philippe Rey, 2007
  • « Morne Câpresse », Paris : Mercure de France, 2008 ; Gallimard (Folio, 5008), 2010
  • Paola Ghinelli, « Entretien avec Gisèle Pineau », in Archipels littéraires, Montréal : Mémoire d'encrier, 2005
Sur le site « île en île » : dossier Gisèle Pineau

mise-à-jour : 14 septembre 2011

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX