Jean Grave

Terre libre : les pionniers

Librairie des Temps nouveaux

Paris, 1908
bibliothèque insulaire
   
utopies insulaires
île-prison
Terre libre : les pionniers / Jean Grave. - Paris : Librairie des Temps nouveaux, 1908. - 321 p. : ill. ; 20 cm.
Jean Grave (1854-1939) est une figure du mouvement anarchiste au tournant des XIXe et XXe siècles ; l'œuvre de ce proche de Mirbeau et de Fénéon est largement consacrée au débat théorique, mais la fiction y a sa place — le conte et le roman tenus pour plus accessibles, aux jeunes en particulier, et moins étroitement dogmatiques.

Ecrit pour la jeunesse, « Terre libre » met en scène un groupe de déportés français convoyés vers le bagne (Nouvelle Calédonie) qu'une fortune de mer jette avec leurs gardiens sur une île déserte. Les naufragés — hommes, femmes et enfants — s'organisent pour survivre ; ainsi se développe une utopie dont le cadre, insulaire, est conforme aux règles du genre, mais qui, s'éloignant du modèle fixé par More, Campanella et Bacon, privilégie la liberté qu'elle érige en valeur absolue. La vocation de cette communauté atypique est rehaussée par la présence sur l'île de gardiens rescapés, représentants l'ordre et la contrainte, en qui s'incarne l'alternative à la Terre libre, soit la menace d'une île-prison.

La trame romanesque que développe Jean Grave n'est jamais simpliste, ni caricaturale ; elle souligne ici la nécessité de respecter la nature qui « n'est pas vue comme un obstacle qu'il s'agit de vaincre, de maîtriser » 1, ailleurs la primauté du libre débat dans la conduite des affaires humaines. On y trouve enfin, et c'est un apport majeur de la fable, un ingénieux éloge de la disponibilité envisagée comme une alternative dynamique au fatalisme : « les paresseux ne sont […] plus […] un mal nécessaire, mais ils constituent une véritable chance pour le reste de la communauté : c'est leur disponibilité qui leur permet de voir ce que les Terrelibériens, trop occupés à travailler, ignorent. Comment mieux dire que toute société a besoin de réfractaires au travail, qu'elle ne doit pas seulement les tolérer, mais les accueillir comme une véritable garantie de sa survie ? » 2

Les variations de Jean Grave sur le thème souvent convenu de l'utopie insulaire introduisent un questionnement qui reste d'actualité.
       
1.Caroline Granier, « L'utopie anarchiste de Jean Grave : Terre libre » [en ligne], in “ Nous sommes des briseurs de formules ” : les écrivains anarchistes en France à la fin du XIXe siècle (cf. ci-dessous).
2.Caroline Granier, ibid.

ALBERTO MANGUEL et GIANNI GUADALUPI : La seule bourgade de l'île a été bâtie par des prisonniers français déportés vers la Nouvelle-Calédonie. Leur bateau sombra dans une tempête et les naufragés établirent une communauté anarchiste. Le long de la côte, des canons sont pointés vers le large afin de protéger l'île de toute intrusion.

« Dictionnaire des lieux imaginaires », Arles : Actes sud (Babel, 471), 2001 (p. 553)

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Jean Grave, « Terre libre : les pionniers », Paris : Noir et Rouge, 2015
  • Jean Grave, « Tierra libre, fantasia comunista » versión española por Anselmo Lorenzo, Barcelona : Escuela moderna, 1908
  • Jean Grave, « Terra libera » traduzione libera con parafrasi di Luigi Sofra, Carrara : Il Seme, 1976
  • Jean Grave, « Mémoires d'un anarchiste (1854-1920) », Paris : Sextant, 2009
  • Raymond Trousson, « L'utopie anarchiste de Jean Grave », in D'utopie et d'utopistes, Paris : L'Harmattan, 1998
  • Louis Patsouras, « The anarchism of Jean Grave, editor, journalist and militant », Montréal, New York : Black rose books, 2002
  • Caroline Granier, « Nous sommes des briseurs de formules : les écrivains anarchistes en France à la fin du XIXe siècle » (thèse de doctorat en lettres modernes, Paris-VIII, 2003), Cœuvres-et-Valsery : Ressouvenances, 2008

mise-à-jour : 6 novembre 2017
Mabel Holland Thomas
ill. pour la couverture de « Terre libre »
source : Research Institutes in the History of Art
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX