Riccardo Pineri

Dettloff

Éd. Le Motu

Papeete, 2002

bibliothèque insulaire
 
peintres des îles
édité à Tahiti
parutions 2002
Dettloff / Andreas Dettloff ; texte de Riccardo Pineri. - Papeete : Éd. Le Motu, 2002. - 70 p. : ill. ; 22x24 cm. - (Plasticiens d'Outre-mer).
ISBN 2-915105-01-4
Riccardo Pineri a participé (2000-2005) au jury du « Prix du Livre Insulaire » d'Ouessant.

Au premier abord, le travail d'Andreas Dettloff semble tourner en dérision les apparences les plus immédiatement perceptibles — pour un œil étranger — de la culture graphique polynésienne.

Mais la charge de cet artiste allemand installé à Tahiti depuis une quinzaine d'années vise une autre cible ; elle met, joyeusement, en cause le regard occidental — devenu, aujourd'hui, celui des Tahitiens eux-mêmes — sur un monde de formes que, faute de pouvoir les comprendre immédiatement, il s'ingénie depuis le temps de la « découverte » à dénaturer, aussi bien dans la peinture que, par exemple, dans les panneaux publicitaires.

Les tiki détournés, crânes ornés et désacralisés, Marquesan beauties, boucliers virtuels et autres traces de culture ont le double mérite d'inciter les uns (« nous » ?) à remonter au-delà d'une imagerie conventionnelle et d'encourager les autres (« eux » ?) à prendre le risque de faire vivre des formes nouvelles sans renier l'héritage.

EXTRAIT

En arrivant en Polynésie, Dettloff ne regarde pas avec des clins d'œil la réalité, il ne participe pas à la fabrique des images saint-sulpicienne de Tahiti mais il constate l'usure des mémoires et des signes, il comprend que l'image survalorisante de la « Polynésie-paradis » est un écran produit par la culture occidentale, une mise en scène de l'origine inaltérée, au même titre que l'image coloniale du « bon sauvage ». Depuis les bouleversements économiques et anthropologiques des années 1960, l'image de Tahiti produite ailleurs et intégrée comme « nature » ne cesse de se confronter avec la tentative de la part de la culture polynésienne renaissante de trouver son image véritable, entre l'héritage culturel et l'invention du nouveau.

[…]

En partant de son versant européen le travail de Dettloff participe pleinement à la nécessité de transformer le conflit entre « identité » et « différence » du plan du « fantasme » au domaine de la confrontation des « formes », dont l'enjeu est la reconnaissance et non uniquement l'échange et le troc d'imagerie.

pp. 7-13

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
site internet d'Andreas Dettloff

mise-à-jour : 5 février 2015

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX