Arnaldur Indridason

La muraille de lave

Métailié - Bibliothèque nordique

Paris, 2012
bibliothèque insulaire
   

Islande
îles noires
parutions 2012
La muraille de lave / Arnaldur Indridason ; trad. de l'islandais par Eric Boury. - Paris : Éd. Métailié, 2012. - 317 p. ; 22 cm - (Bibliothèque nordique).
ISBN 978-2-86424-872-9
Etourdis par la flamboyante réussite des nouveaux Vikings qui, dans les bureaux élégants et prétentieux des banques, jonglent avec les taux d'intérêt, les Islandais s'engagent dans une fuite en avant et s'endettent chaque jour un peu plus. Les plus âgés, les moins cupides et autres asociaux sont rejetés à la marge ; qui ne joue pas le jeu se voit rappeler à l'ordre : « tu gâches le paysage aux touristes » (p. 162).

Dans ce flot de cupidité, les enquêtes policières peuvent connaître d'imprévisibles rebondissements, et un banal fait divers orienter les enquêteurs vers un gros coup impliquant une poignée de cadres moyens, salariés d'une banque respectable et dynamique.

Une fois les fausses pistes écartées et le gros coup éventé, restent des vérités difficiles à digérer : qui s'est jamais soucié de l'origine des fonds qui devaient permettre à certains de tant, et si facilement, s'enrichir ? qui soldera les comptes une fois l'euphorie retombée ?

L'Islande fait ici figure de précurseur (l'édition originale a été publiée en 2009).
EXTRAIT L'appât du gain, l'envie. Nous étions tous motivés par l'envie de nous enrichir.
   — C'est la seule explication ? L'appât du gain ?
   — Nous avons saisi l'occasion quand elle s'est présentée. Nous voyons bien comment les gens se comportent ici, en Islande. Peut-être que nous voulions les imiter.
   Arnar leva les yeux vers Sigurdur Oli.
   — Sverrir ne m'a pas raconté dans le détail ce qui s'est passé là-bas pendant ce voyage. C'est à lui que vous devrez poser la question. J'ai quelques soupçons. Tout comme vous, surtout maintenant que tout cela est en train de nous exploser à la figure.
   — Pourquoi avoir choisi d'aller aux falaises de Svörtuloft ? Parce que Sverrir connaît bien la région ?
   — C'était plutôt une plaisanterie. Tout ce que Sörensen nous avait affirmé s'était vérifié. Les marchés étaient de plus en plus tendus. La Banque centrale d'Islande a augmenté ses taux de plus de la moitié depuis l'an dernier.
   — Comment ça, une plaisanterie ?
   — Vous savez que le bâtiment de la Banque centrale est surnommé ainsi, Svörtuloft, la muraille de lave. Sverrir trouvait ça marrant. Il nous a promis qu'il allait nous montrer le véritable Svörtuloft, la muraille de lave grandeur nature. Je ne savais même pas qu'il y avait un endroit de ce nom en Islande.

p. 289
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Svörtuloft », Reykjavík : Vaka Helgafell, 2009
  • « La muraille de lave », Paris : Points (P3028), 2013
  • « Le duel » Erlendur Sveinsson, 1, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2014
  • « Les nuits de Reykjavik » Erlendur Sveinsson, 2, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2015
  • « Le lagon noir » Erlendur Sveinsson, 3, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2016 ; Paris : Points (P4578), 2017
  • « Les fils de la poussière » Erlendur Sveinsson, 4, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2018
  • « Les roses de la nuit » Erlendur Sveinsson, 5, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2019
  • « La cité des jarres » Erlendur Sveinsson, 6, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2005
  • « La femme en vert » Erlendur Sveinsson, 7, Paris :  Métailé (Bibliothèque nordique), 2006
  • « La voix » Erlendur Sveinsson, 8, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2007
  • « L'homme du lac » Erlendur Sveinsson, 9, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2008
  • « Hiver arctique » Erlendur Sveinsson, 10Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2009 ; Paris : Points (P4578), 2010
  • « Hypothermie » Erlendur Sveinsson, 11Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2010
  • « La rivière noire » Erlendur Sveinsson, 12, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2011
  • « Etranges rivages » Erlendur Sveinsson, 14, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2013
  • « Dans l'ombre » Trilogie des ombres, 1, Paris : Métailié, 2017
  • « La femme de l'ombre » Trilogie des ombres, 2, Paris : Métailié, 2017
  • « Passage des Ombres » Trilogie des ombres, 3, Paris : Métailié, 2018
  • « Ce que savait la nuit » Konrad, 1,  Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2019 ; Paris : Points (P5125), 2020
  • « Les fantômes de Reykjavik » Konrad, 2, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2020
  • « Bettý », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2011
  • « Le livre du roi », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2013
  • « Opération Napoléon », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2015

mise-à-jour : 4 novembre 2020

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX