Gilles Laurendon

Les buveurs d'infini

Belfond

Paris, 2003

bibliothèque insulaire

       

utopies insulaires
parutions 2003
6ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2004)
ouvrage sélectionné
Les buveurs d'infini / Gilles Laurendon. - Paris : Belfond, 2003. - 184 p. ; 23 cm.
ISBN 2-7144-3972-1

NOTE DE L'ÉDITEUR : À la fin du XVIIe siècle, Psalmanazaar, un vagabond de génie, parcourt une Europe ruinée par les guerres en se faisant passer pour pour un habitant de Formose, pays presque inconnu à cette époque. Il pousse la supercherie jusqu'à inventer une langue imaginaire, rédige un ouvrage qui stupéfie ses contemporains et provoque d'incroyables disputes parmi les savants. Sa description de Formose, totalement inventée et délirante, lui vaut les honneurs des plus grands. À Londres, Psalmanazaar devient la coqueluche de la haute société. Et l'on voit bientôt les nobles anglicans réciter leurs prières du soir … en formosan.

Cette histoire extraordinaire est contée par deux personnages, tout aussi singuliers, un grand-père et son petit-fils, Simon, deux buveurs d'infini, qui se lancent dans une vaste entreprise : « apprendre à rire de tout et n'être dupe de rien » !

Méditation douloureuse et drolatique sur l'Histoire, ce roman bouleverse les procédés habituels de narration et s'inscrit dans le droit fil des contes voltairiens. Vibrant cri d'amour pour la littérature et poignante confession de l'auteur, Les buveurs d'infini vise avant tout à « provoquer le rire des dieux et la colère des hommes » !

EXTRAIT

Psalmanazaar comprenait à quel point sa diatribe contre les jésuites exerçait de séduction sur les théologiens anglicans. En ces temps troublés, le témoignage d'un Formosan qui avait successivement connu la religion païenne, dans laquelle il avait été élevé, puis la religion catholique qu'il avait été contraint d'embrasser, et pour finir la religion anglicane à laquelle il s'était librement converti par le seul usage de la saine raison, était un témoignage considérable. Il écrivit donc un long discours où il démontrait avec force arguments l'hypocrisie et la fausseté des pères jésuites. C'est ce qu'on attendait de lui.

p. 137

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « An Historical and geographical description of Formosa, an island subject to the emperor of Japan. Giving an account of the religion, customs, manners, &c. of the inhabitants … » by George Psalmanaazaar a native of the said island now in London, London : Dan. Brown, G. Strahan and W. Davis, Fran. Coggan, 1704
  • « Description de l'îsle Formosa en Asie. Du gouvernement, des loix, des mœurs et de la religion des habitans, dressée sur les mémoires du sieur George Psalmanaazaar … », Amsterdam : E. Roger, Amsterdam, 1705
  • George Psalmanaazaar, « Description de l'île de Formose » introduction de Jean-Paul Bouchon, Poitiers : Paréiasaure Éd., 1998
  • Michael Keevak, « The pretended Asian : George Psalmanazar's eighteenth-century Formosan hoax », Detroit : Wayne state university press, 2004
Taiwan sur le site des littératures insulaires
En l'absence d'une sélection suffisamment développée, la liste qui suit regroupe des références dispersées sur l'ensemble du site ; y figurent des ouvrages de fiction, des récits de voyage, des essais et études.

mise-à-jour : 9 avril 2014

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX