[Association pour la connaissance des littératures antillaises]

150 romans antillais, avant-propos de Jean-Claude Nicolas

ASCODELA

Sainte-Rose (Guadeloupe), 2001

bibliothèque insulaire
   
bannzil kréyòl
parutions 2001
4ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2002)
ouvrage en compétition
150 romans antillais / ASCODELA (Association pour la connaissance des littératures antillaises) ; avant-propos de Jean-Claude Nicolas. - Sainte-Rose (Guadeloupe) : Association pour la connaissance des littératures antillaises, 2001. - 399 p. : ill. ; 23 cm.
ISBN 2-9516556-0-6
Pas konèt mové

proverbe créole


En 
réunissant les notes de lecture de 150 romans (en réalité 159) écrits par 133 écrivains du monde Caraïbe, ce recueil facilite l'approche d'un univers prodigieusement riche, divers et attachant ; un univers, pourtant, injustemment méconnu, pour partie au moins.

Les 
écrivains rassemblés écrivent ou écrivaient en anglais, en néerlandais, en espagnol, en français ou, plus rarement, dans l'un des multiples créoles du bassin caraïbe ; la scène de leurs œuvres couvre plusieurs milliers de kilomètres carrés d'océan et déborde parfois sur le continent américain, sur l'Afrique et sur l'Europe ; quant à la chronologie, ce sont presque deux siècles qui sont pris en considération. Mais, il émane de ce foisonnement, pour le lecteur habitué aux littératures occidentales, la forte impression d'un radical renouvellement, déjà pressenti à la lecture d'Alejo Carpentier, de Maryse Condé, de Raphaël Confiant, de René Depestre, d'Edouard Glissant, de V.S. Naipaul, de Gisèle Pineau ou de Jacques Roumain.

En 
élargissant le cercle à des écrivains moins connus hors du monde caraïbe, ce recueil de notes de lecture donne consistance et signification à l'archipel des lettres caraïbes, précise son évolution au fil du temps, éclaire ses lignes de force, amplifie les interrogations qu'il porte. Il est également l'occasion de multiples découvertes et suscitera, il faut l'espérer, de prochaines et nécessaires rééditions et traductions !
INDEX DES AUTEURS INSULAIRES CITÉS
  • Paul Niger (Guadeloupe)
  • Xavier Orville (Martinique)
  • Heberto Padilla (Cuba)
  • Leonardo Padura (Cuba)
  • Orlando Patterson (Jamaica)
  • Ernest Pépin (Guadeloupe)
  • Anthony Phelps (Haïti)
  • Caryl Philipps (Saint Kitts)
  • Gisèle Pineau (Guadeloupe)
  • Virgilio Pinera (Cuba)
  • Vincent Placoly (Martinique)
  • Paulette Poujol-Oriol (Haïti)
  • Auguste Prevost de Sansac (Martinique)
  • Victor Reid (Jamaica)
  • Jean Rhys (Dominica)
  • Clément Richer (Martinique)
  • Edgardo Rodriguez Julia (Puerto Rico)
  • Namba Roy (Jamaica)
  • Jacques Roumain (Haïti)
  • Edris Saint-Amand (Haïti)
  • Léonard Sainville (Martinique)
  • Andrew Salkey (Jamaica)
  • Luis Rafael Sanchez (Puerto Rico)
  • Simone Schwarz-Bart (Guadeloupe)
  • Samuel Selvon (Trinidad)
  • Garth St Omer (Saint Lucia)
  • Ian Strachan (Bahamas)
  • Sylvie-Line (Guadeloupe)
  • Raphaël Tardon (Martinique)
  • Nivaria Tejera (Cuba)
  • Sylviane Telchid (Guadeloupe)
  • George C.H. Thomas (Saint Vincent)
  • Marcio Veloz Maggiolo (Rep. Dominicana)
  • Cirilo Villaverde (Cuba)
  • Myriam Warner-Vieyra (Guadeloupe)
  • Sylvia Winter (Jamaica)
  • Fernand Yang-Ting (Martinique)
  • Manuel Zeno Gandia (Puerto Rico)
  • Joseph Zobel (Martinique)
RÉDACTEURS DES CHRONIQUES : Jeannette A. Allsopp, Mireille Bandou, Dominique Batraville, Anne Blanchard-Belleoud, Aart Broek, Micheline Carre, Sylvie Cheveau-Richon, Joël Danglades, Micheline Delacroix, Roody Edme, Jocelyne M. H. Edom, Willems Edouard, Alix Emera, Katherine Francillette, Ketty Girondin, Pradel Henriquez, Lydie Ho-Fong-Choy-Choucoutou, Yolène Hoton, Martine Jean-Claude, Philippe Lapin, Marie-Claude Moutou-Calmelet, Lucia Nankoe, Jean-Claude Nicolas, Dimitri Norris, Clarisse Parize, Violette Querouil, Marie-Noëlle Recoque, Joëlle Rousseau, Wim Rutgers, Nelly Saint-Clair, Michèle-Baj Strobel, Inès Théodore, Marie-José Viscard, Lemète Zephyr.
L'ASCODELA (Association pour la connaissance des littératures antillaises) a été créée en août 1988 en Guadeloupe. Elle existe également en Martinique et en Haïti. Son but est de promouvoir la littérature caribéenne auprès du grand public et de faciliter son intégration dans l'enseignement.

mise-à-jour : 11 août 2014

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX