Vincent Guigueno

Jean Epstein, cinéaste des îles : Ouessant, Sein, Hoëdic, Belle-île

Jean-Michel Place

Paris, 2003
bibliothèque insulaire
   
Iroise
îles de Bretagne Sud

parutions 2003

5ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2003)
prix prose narrative

Jean Epstein, cinéaste d'origine polonaise, a filmé les îles et les îliens de Bretagne.
Le livre de Vincent Guigueno est d'abord un hommage à la puissance du regard du cinéaste qui sait filmer les habitants et le monde insulaire de l'intérieur ; il parvient à faire partager ce regard de l'intérieur et ne nous laisse pas seulement spectateurs d'un monde, mais témoins agissants de l'existence îlienne.

Alain Le Roy, Membre du Jury

Jean Epstein, cinéaste des îles Ouessant, Sein, Hoëdic, Belle-Île / Vincent Guigueno. - Paris : Éd. Jean-Michel Place, 2003. - 118 p. : ill. ; 24 cm. - (Histoire figurée).
ISBN 2-85893-733-8
Ouessant, puis Sein, fournissent à Epstein le documentaire par excellence où seuls les habitants peuvent jouer leur propre rôle. Enfin, la limite de la terre et des eaux devient le lieu d'un drame où s'affrontent les attaches terrestres d'une part, et d'autre part les amarres, les remorques, les cordes mobiles et libres.

Gilles Deleuze, L'image-mouvement

NOTE DE L'ÉDITEUR : Fondé sur les écrits de Jean Epstein et sur ses archives personnelles (papiers, photographies, documents de production), Jean Epstein, cinéaste des îles évoque la rencontre, à la fin des années vingt, entre un cinéaste de l'avant-garde qui vient de réaliser son chef d'œuvre, La Chute de la maison Usher (1928) et une région, la Bretagne.

(…)

Comprendre pourquoi, sur l'île d'Ouessant, existe une salle de cinéma Jean Epstein, c'est interroger une œuvre dont l'histoire et la mémoire se construisent en relation avec un territoire aux limites incertaines, la Bretagne : celle qu'Epstein a connue et celle qui, depuis les années 1970, le reconnaît en organisant des projections de son œuvre « marine ». Plus qu'à l'improbable définition de critères permettant de dire ce qu'est un film breton ou insulaire, le livre montre comment des publics et des institutions se sont réapproprié l'œuvre d'Epstein.

❙ Né à Vannes (Morbihan) en mai 1968, ancien élève de l'Ecole polytechnique et de l'école nationale des Ponts et Chaussées, Vincent Guigueno est historien et maître de conférences à l'École nationale des Ponts et Chaussées.
EXTRAIT

Le travail d'écriture d'Epstein n'a pas pour seule ambition littéraire de rendre compte d'une difficile aventure maritime et cinématographique, mais d'une réflexion sur l'art cinématographique. En juin 1923, Epstein était parti filmer une éruption de l'Etna en Sicile. Il en avait ramené un film aujourd'hui perdu, La Montagne infidèle, et un texte, Le Cinématographe vu de l'Etna, dans lequel les expériences du cinéaste-voyageur — l'ascension du volcan, la descente d'un escalier en spirale — sont autant de point d'ancrage pour une théorie du cinéma qui bouscule la perception classique du temps et de l'espace.

À bien des égards, les écrits ouessantins d'Epstein s'inspirent de cette démarche. Usant volontiers de métaphores magiciennes, Epstein fait des îles le lieu de dévoilement de la puissance de l'écriture cinématographique. Le réalisateur met en scène non seulement son film, mais également son statut de cinéaste au bout du monde. L'utopie cinématographique qu'il construit ne connaît pas de frontière entre ce qu'il veut montrer et la manière dont il le filme : aux sociétés insulaires dont il cherche à comprendre le mystère correspond la communauté d'hommes de mer et de cinéma en quête d'un film idéal. Le projet d'Epstein n'était sans doute pas de faire des films sur les îles et leurs habitants. Ecrire et filmer participent d'une même utopie : l'île, grâce à ses ressources naturelles et humaines, est la médiatrice entre théorie et pratique du cinéma.

p. 42

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Vincent Guigueno, « Au service des phares : la signalisation maritime en France, XIXe-XXe siècles », Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2002
  • Vincent Guigueno et Frank Guillaume, « Vers le phare », Rennes : Terre de brume, 2001
  • Valérie Vattier et Vincent Guigueno, « Lumière de Paris et de Nouvelle-Calédonie : le phare Amédée », Bonsecours : Point de vues, Nouméa : Musée de l'histoire maritime de Nouvelle-Calédonie, 2010
  • Jean Epstein, « Les recteurs et la sirène », Baye : La Digitale, 1998
  • Jean Epstein, « Ecrits sur le cinéma : 1921-1953 », Paris : Seghers, 1974
  • Jean Epstein, « Ecrits complets » sous la dir. de Nicole Brenez, Joël Daire et Cyril Neyrat (9 vol.), Paris : Independencia, 2014-…
LE CINÉMA SUR LE SITE DES LITTÉRATURES INSULAIRES
En l'absence d'une sélection suffisamment développée, la liste qui suit regroupe quelques unes des références dispersées sur l'ensemble du site.
  • Anne Akrich, « Il faut se méfier des hommes nus », Paris : Julliard, 2017
  • Martin Barnier et Pierre Beylot, « Analyse d'une œuvre : Conte d'été, Eric Rohmer, 1996 », Paris : Librairie Vrin (Philosophie et cinéma), 2011
  • Alain Bergala, « Monika de Ingmar Bergman », Crisnée (Belgique) : Yellow now (Côté films, 1), 2005
  • Ingmar Bergman, « Monika », Paris : L'Avant-scène Cinéma (567, décembre 2007), 2007
  • Ingmar Bergman, « Cris et chuchotement [suivi de] Persona [et de] Le lien », Paris : Gallimard (Folio, 2620), 1994
  • Pierre Butin, Gilles Janin et Vincent Guigueno, « Un film entouré d'eau : histoire et mémoire de L'or des mers de Jean Epstein à Hoedic (1932-2005) », in Pierre Frustier (dir.), Les identités insulaires face au tourisme, La Roche-sur-Yon : Siloé, 2007
  • Jean Epstein, « L'or des mers », Baye : La Digitale, 1995
  • Jean-Luc Godard, « Les années Cahiers, 1950 à 1959 », Paris : Flammarion (Champs arts, 740), 2007
  • Bernard Judge, « Waltzing with Brando : planning a paradise in Tahiti », Novato (California) : Oro editions, 2011
  • Andrea de Lauris et Pat Mullen, « Man of Aran (le film) » in Dominique Beugras (éd.), Les îles d'Aran, le voyage vers l'ouest, Paris : La Bibliothèque (L'Écrivain voyageur), 2000
  • Isabelle Le Corff, « Le cinéma breizh-îlien : îles bretonnes et cinéma » illustrations de Nono, Morlaix : Skol Vreizh, 2016
  • Patrick Louguet, « Le voyage vagabond au cœur de l’œuvre cinématographique de Jacques Rozier (Les Naufragés de l’île de la tortue, Maine Océan  et Adieu Philippine) », in Francis Marcoin (éd.), Encore Robinson, Arras : Université d'Artois, Centre Robinson, 2017
  • Marc-Emmanuel Louvat, « Petite histoire du cinéma en Polynésie française, Cinematamua », Paris : L'Harmattan, 2016
  • Delos W. Lovelace, « King Kong » d'après une histoire de Edgar Wallace et Merian C. Cooper, Paris : Librio (Librio, 746), 2005
  • Pat Mullen, « Man of Aran », Cambridge (Mass.) : The M.I.T. press, 1970
  • Marie-France Pisier, « Le bal du gouverneur », Paris : Librairie générale française (Le Livre de poche, 6096), 1985
  • Pierre Sorlin, « L'Avventura (Michelangelo Antonioni, 1960) », Lyon : Aléas (Le Vif du sujet, 2), 2010
  • Liv Ullmann, « Devenir », Paris : Stock, 1977

mise-à-jour : 17 août 2018

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX